Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
Der Spiegel : le magazine allemand invente puis supprime des articles sur l’immigration

7 décembre 2022

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Der Spiegel : le magazine allemand invente puis supprime des articles sur l’immigration

Der Spiegel : le magazine allemand invente puis supprime des articles sur l’immigration

7 décembre 2022

Temps de lecture : 2 minutes

Ce contenu est gratuit. L’Ojim vous informe sur ceux qui vous informent. Son indépendance repose sur les dons de ses lecteurs. Après déduction fiscale, un don de 50 € revient à 17 €, un don de 100 € revient à 34 €.

Hambourg. Le Spiegel fait face à un nouveau scandale. Quatre de ses reportages ont été retirés en raison de l’existence de sérieux doutes quant à leur véracité. La question est même de savoir si une jeune fille migrante, supposée morte, a vraiment jamais vécu. Si l’on souhaite consulter les articles sur le soi-disant « piège mortel à la frontière de l’UE », on trouve désormais : « Il y avait ici un article sur le sort d’un groupe de réfugiés se trouvant près de la rivière Evros, à la frontière gréco-turque, l’été 2022. Il y a maintenant des doutes quant à l’exactitude des faits décrits comme se déroulant à cette époque. »

Nouvelle perte de crédibilité pour le Spiegel

Après le scan­dale autour de reportages fic­tifs, c’est une nou­velle perte de crédi­bil­ité pour le jour­nal autre­fois renom­mé. En août 2022, le mag­a­zine présen­tait l’his­toire d’une pré­ten­due petite réfugiée de cinq ans nom­mée Maria.

Celle-ci se serait « échap­pée » avec plusieurs dizaines de migrants sans aucune aide de l’État vers une île de ladite riv­ière et y serait décédée. « Main­tenant, Maria est morte », écrivait le Spiegel dans l’un des arti­cles apparem­ment men­songers. Le Medi­enin­sid­er (mag­a­zine spé­cial­isé sur les médias, n.d.t.) de citer : « Elle est décédée début août à la fron­tière extérieure de l’Eu­rope parce que les autorités grec­ques lui ont refusé toute aide. »

Le Spiegel était prévenu depuis septembre

Cepen­dant, on peut main­tenant se deman­der si la petite fille est vrai­ment décédée. Parce qu’elle n’a peut-être jamais existé, selon le mag­a­zine spé­cial­isé. Les arti­cles à ce sujet ne sont plus con­sulta­bles dans les archives du Spiegel. La mai­son exam­in­erait actuelle­ment les rap­ports et devrait décider ensuite si les textes seront à nou­veau pub­liés sous une forme cor­rigée et mise à jour, déclare la rédac­tion du Spiegel.

Il a fal­lu du temps à cette dernière pour franchir le pas. Peu de temps après la pub­li­ca­tion, en sep­tem­bre, le min­istre grec des migra­tions, Notis Mitarachi, avait envoyé un cour­ri­er à Stef­fen Klus­mann, rédac­teur en chef du Spiegel, lui faisant part de ses réserves fon­da­men­tales au sujet des his­toires relatées. Jusqu’à présent le Spiegel n’en avait fait aucun cas, jusqu’à ne pas relever dans le cour­ri­er de Mitarachi la grave accu­sa­tion d’avoir accep­té sans remise en ques­tion les allé­ga­tions du lob­by des migrants.

Source : Junge Fre­heit, 24/11/2022. Tra­duc­tion : AC

Voir aussi

Cet article GRATUIT vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés