Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
Accueil | Steffen Klusmann

Steffen Klusmann

Infox/fake news : les grands médias premiers responsables, l’exemple du Spiegel
Veille médias

Infox/fake news : les grands médias premiers responsables, l’exemple du Spiegel

Un des mots de l’année 2018 restera fake news (infox en français). Depuis les « mauvais votes » du Brexit, de la victoire de Donald Trump ou celle de Salvini/De Maio en Italie les grands médias et le camp libéral libertaire ont trouvé une justification et une cible. Une justification pro domo : ils ne sont pour rien pour leurs défaites, le camp du Mal aurait trompé le peuple abusé dans son vote par les fausses nouvelles. Une cible : pour que le Mal ne se propage pas, le camp du Bien doit protéger le peuple des mauvaises informations par un cordon sanitaire législatif (Allemagne, France) et la collaboration active de l’appareil de censure des nouveaux acteurs des réseaux sociaux, les GAFAM. Hélas, les grands médias eux aussi propagent régulièrement de fausses nouvelles. Un exemple en Allemagne au Spiegel.