Accueil | Actualités | Médias | Décès d’Éveline Baylet, figure emblématique de La Dépêche du Midi
Pub­lié le 10 novembre 2014 | Éti­quettes : , ,

Décès d’Éveline Baylet, figure emblématique de La Dépêche du Midi

Évelyne-Jean Baylet, grande figure de la presse quotidienne régionale, s'est éteinte jeudi dernier à l'âge de 101 ans.

Mme Baylet a dirigé le groupe La Dépêche du Midi pendant plus de 50 ans après avoir épousé, au début de la Seconde guerre mondiale, Jean Baylet, qui en était le propriétaire. Elle a repris le groupe en 1959, après la mort prématurée de son mari, tout en maintenant la ligne « gauche radicale » du journal. Son fils, Jean-Michel Baylet, est d'ailleurs président du Parti radical de gauche.

La Dépêche a rendu jeudi un hommage à « une grande dame, intelligente et courageuse, comme l'avait qualifiée François Mitterrand, dont la disparition plonge La Dépêche dans le deuil et l'émotion. Car sous sa direction se sont en effet écrites au jour le jour des pages qui embrassent plus d'un demi-siècle d'une histoire riche en événements, politiques, économiques, culturels ou médiatiques ».

Née à Batna (Algérie) en 1913, elle fut maire de Valence-d'Agence de 1959 à 1977 ainsi que la première femme présidente d'un conseil général, celui de Tarn-et-Garonne, de 1970 à 1982. « Sa discrétion contrastait avec sa très grande influence et son autorité sur la presse régionale », a expliqué Jean-Clément Texier, grand spécialiste du secteur, avant d'ajouter qu'« avec les familles Bujon au Midi libre et Lemoine, propriétaire de Sud Ouest, la famille Baylet a incarné les valeurs de la presse quotidienne dans le Sud-Ouest ».

Lorsqu'au début des années 2000, le groupe Le Monde a racheté le Midi Libre et s'intéressait à La Dépêche du Midi, Éveline-Jean Baylet a tout fait pour maintenir le groupe entre les mains de la famille. Après avoir été revendu au groupe Sud Ouest, le Midi Libre est finalement devenu propriété des Baylet (alliés au groupe Centre-France) en 2014, leur offrant ainsi un accès à la Méditerranée.

Aujourd'hui, avec un chiffre d'affaires de 137 millions d'euros, La Dépêche du Midi est l'un des rares journaux à être toujours rentable. Le quotidien toulousain vend 160 000 exemplaires par jour en moyenne.

Crédit photo : DR

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This