Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
[Rediffusion] David Pujadas reconnaît une « idéologie cachée » dans ses JT
Publié le 

29 décembre 2016

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | [Rediffusion] David Pujadas reconnaît une « idéologie cachée » dans ses JT

[Rediffusion] David Pujadas reconnaît une « idéologie cachée » dans ses JT

[Red­if­fu­sion — arti­cle pub­lié ini­tiale­ment le 15/12/2016]

Après Bernard de la Villardière, le magazine Society vient de consacrer un long portrait à David Pujadas. Un portrait parfois étonnant, où il confie même avoir, plus jeune, « goûté à toutes les drogues ». Aujourd’hui bien sevré, il reste semble-t-il la dépendance à l’audience et aux résultats comptables… Dans cet entretien, le présentateur du JT de France 2 évoque également la manière dont était traitée l’information dans son journal.

Inter­rogé sur les cri­tiques les plus fréquentes faite à son JT, celui qui a été désigné par un récent « sondage » comme étant le « jour­nal­iste le plus crédi­ble de France » a souhaité faire son mea cul­pa. « Oui, le jour­nal véhicule sans doute une vision du monde : l’idée implicite que le salut et le bon­heur rési­dent dans la con­som­ma­tion ou l’ac­cu­mu­la­tion des richess­es », a recon­nu David Pujadas.

Or « la crois­sance non mesurée, l’at­ten­tion portée aux autres, […] c’est essen­tiel dans une société. Mais on ne la traite pas. En ce sens, oui, il y a une idéolo­gie cachée », a‑t-il pour­suivi dans une fran­chise peu com­mune. D’autant que cette ligne axée sur la crois­sance et la con­som­ma­tion comme seuls hori­zons n’est pas une fatal­ité. Pour preuve, le jour­nal de 13 h de Jean-Pierre Per­naut sur TF1 s’évertue sou­vent à pro­mou­voir les ini­tia­tives citoyennes, les tra­di­tions, le local, le savoir-faire, etc… Et cela lui est du reste reproché par les mêmes qui dénon­cent la vision « cap­i­tal­iste » du JT de France 2.

Plus loin, Pujadas est revenu sur cette célèbre séquence filmée où on le voit, le 11 sep­tem­bre 2001, en train de regarder sur un écran le pre­mier avion frap­pant l’une des tours du World Trade Cen­ter, et de s’écrier : « Wouah, génial ! ». À l’époque, cet épisode filmé par les caméras de Canal+ avait fait scan­dale et le jour­nal­iste avait dû s’ex­cuser. Aujour­d’hui, il regrette ce com­porte­ment. « Hon­nête­ment, je roulais des mécaniques à cette époque. Ça fai­sait même pas huit jours que j’é­tais arrivé sur France 2 et des caméras me suiv­aient. J’avais 36 ans, j’ai fait le malin, le blasé », a‑t-il con­fié. Et le présen­ta­teur d’ex­pli­quer n’avoir « pas saisi l’am­pleur de la chose à ce moment-là ».

Voir aussi : David Pujadas, la servilité tranquille

Crédit pho­to : DR

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

Éric Naulleau

PORTRAIT — Éric Naul­leau, la gauche qui agace la gauche. « Moi, je suis con­sid­éré par la gauche comme un enne­mi. Elle me com­bat. C’est ain­si. Mais Naul­leau, lui, est con­sid­éré comme un traître ! Et c’est bien pire… » Éric Zem­mour, Valeurs Actuelles, 2012.

Nicolas Truong

PORTRAIT — Né en 1967, Nico­las Truong dirige les pages « Idées-Débats » du Monde. Il ne fait guère preuve d’honnêteté idéologique, ni ne fait mys­tère de ses pen­chants intel­lectuels pous­sant très loin à gauche le bou­chon de ses idées.

Pascal Praud

PORTRAIT — Loin d’être l’homologue français de Tuck­er Carl­son ou de Sean Han­ni­ty comme le fan­tasme la presse de gauche, Pas­cal Praud prof­ite d’un cli­mat poli­tique trou­blé et d’une cen­sure gran­dis­sante pour endoss­er le rôle des “porte-parole des Mar­cel au bistrot” et faire grimper les audi­ences.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision