Accueil | Actualités | Médias | Dassault : Mediapart autorisé à laisser les enregistrements en ligne
Pub­lié le 24 octobre 2013 | Éti­quettes : , , , ,

Dassault : Mediapart autorisé à laisser les enregistrements en ligne

Alors que Serge Dassault avait demandé à la justice le retrait des enregistrements – censés prouver la corruption électorale à Corbeil-Essonnes – mis en ligne par Médiapart le 15 septembre dernier, celle-ci vient d’autoriser le site d’Edwy Plenel à les maintenir.

Dans ces enregistrements clandestins, on entend l’ancien maire de la ville déclarer qu’il a déjà « tout payé » (pour acheter des voix, selon Médiapart). « Là, je ne peux plus rien donner. Je ne peux plus rien sortir, c'est interdit (...) Je suis surveillé par la police (…) donc je ne donne plus un sou à qui que ce soit », ajoutait-il.

Pour Fabrice Arfi, journaliste à Médiapart, il s’agit là de la « preuve définitive » de la « corruption électorale » à Corbeil-Essonnes. L’industriel, propriétaire du Figaro, avait demandé, le 8 octobre, le retrait de ces enregistrements clandestins, invoquant le « respect de sa vie privée ». Mais la justice en a décidé autrement. Le tribunal de grande instance de Paris a autorisé ce vendredi Médiapart à les laisser en ligne.

Voir aussi : Portait - Edwy Plenel, trotskyste un jour, trotskyste toujours ?

Crédit photo : ssaanen via Flickr (cc)

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Share This