Accueil | Actualités | Médias | Dassault demande le retrait des enregistrements de Médiapart
Pub­lié le 10 octobre 2013 | Éti­quettes : , , , , ,

Dassault demande le retrait des enregistrements de Médiapart

Médiapart avait mis en ligne, le 15 septembre dernier, trois enregistrements clandestins qui dateraient de novembre 2012 et dans lesquels on entendait Serge Dassault, industriel, sénateur et surtout ancien maire de Corbeil-Essonnes, avouer avoir acheter des voix pour faire élire son successeur à la mairie de la ville.

Ce mardi 8 octobre, le milliardaire propriétaire du Figaro a demandé à la justice d’ordonner le retrait des enregistrements, invoquant… la protection de sa vie privée. Le tribunal de grande instance de Paris a mis sa décision en délibéré au 18 octobre.

Fabrice Arfi, journaliste à Médiapart, a déclaré à la barre être venu « avec la preuve définitive » de la « corruption électorale » à Corbeil-Essonnes, ajoutant que « le journalisme n’[était] pas un délit ». Pour l’avocat de l'industriel, Me Jean Veil, Médiapart n’a publié que « la copie servile » de l’article du Canard Enchaîné, du Parisien et de Libération, qui avaient déjà retranscrit fin 2012 des extraits de ces enregistrements. Celui-ci a également dénoncé une « campagne de déstabilisation ».

Crédit photo : UMP Photos via Flickr (cc)

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Share This