Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Dallas : Pour Goldnadel, le mot « racisme » manque cruellement à l’appel
Publié le 

5 août 2016

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Dallas : Pour Goldnadel, le mot « racisme » manque cruellement à l’appel

Dallas : Pour Goldnadel, le mot « racisme » manque cruellement à l’appel

[Pre­mière dif­fu­sion le 13 juil­let 2016] Red­if­fu­sions esti­vales 2016

Après le drame de Dallas, où un homme noir a tué un grand nombre de policiers blancs pour « se venger » des crimes commis par d’autres policiers blancs, un mot manquait, dans les médias comme dans la bouche du président Obama : racisme.

C’est en tout cas l’avis de l’av­o­cat Gilles-William Gold­nadel. Dans une tri­bune pub­liée sur le site du FigaroVox, ce dernier rap­pelle qu’après la tuerie d’Or­lan­do, déjà, on avait évité au max­i­mum de par­ler d’is­lamisme, préférant qual­i­fi­er la fusil­lade d’acte homo­phobe (mal­gré les ori­en­ta­tions sex­uelles du tireur) imputable aux lois sur le port d’arme.

Pour Dal­las, ce sont les mêmes méth­odes qui sévis­sent. Bien que le mot « racisme » serait « venu naturelle­ment aux lèvres de n’im­porte qui si, par exem­ple improb­a­ble, un Français voulait tuer un musul­man inté­griste pour venger le 13 novem­bre », per­son­ne n’a souhaité se mouiller après ce car­nage pour­tant ouverte­ment raciste. « Comme si, ici, l’évo­ca­tion du racisme d’un noir, for­cé­ment vic­time par essence, était impos­si­ble à dire », déplore Gold­nadel.

Ce con­stat fait, l’av­o­cat évoque la respon­s­abil­ité de Barack Oba­ma, suivi aveuglé­ment par la presse. « À chaque fois qu’une polémique a défrayé la chronique poli­cière et crim­inelle (Trayvon Mar­tin à Stan­ford en Floride, Michael Brown Fer­gu­son dans le Mis­souri ou Fred­dy Gray à Bal­ti­more), à chaque fois Oba­ma, pour le plus grand plaisir de la presse de gauche et des démoc­rates gauchisants, a pris par­ti sys­té­ma­tique­ment con­tre la police », rap­pelle-t-il.

Une sit­u­a­tion grave qui, à défaut de préserv­er illu­soire­ment les sen­si­bil­ités de cha­cun, enven­ime les choses et accroît les ten­sions. Et dans ce domaine, inutile de pré­cis­er, comme le fait Gold­nadel, que la presse française n’a rien à envi­er à sa con­sœur d’outre-Atlan­tique…

Voir notre entretien vidéo avec Gilles-William Goldnadel

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Emmanuel Goldstein

PORTRAIT — Il n’est ni jour­nal­iste, ni directeur de jour­nal, ni même mag­nat de la presse et pour­tant il exerce une influ­ence con­sid­érable sur les médias, directe et indi­recte. Por­trait d’un homme de réseau.

Audrey Crespo-Mara

PORTRAIT — Aupar­a­vant jour­nal­iste de sec­onde main, Audrey Cre­spo-Mara est dev­enue pro­gres­sive­ment, par la force des choses, une « femme de », celle de Thier­ry Ardis­son, avant de touch­er le grand pub­lic en devenant le jok­er de Claire Chaz­al aux jour­naux du week-end sur TF1.

Étienne Gernelle

PORTRAIT — « C’est le sys­tème de Franz. Il jette des gens dans un aquar­i­um puis il regarde com­ment ça se passe. » Entré au Point en 2001, Éti­enne Ger­nelle est une pure expéri­men­ta­tion de Franz-Olivi­er Gies­bert.

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coro­n­avirus.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision