Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Dallas : Pour Goldnadel, le mot « racisme » manque cruellement à l’appel

5 août 2016

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Dallas : Pour Goldnadel, le mot « racisme » manque cruellement à l’appel

Dallas : Pour Goldnadel, le mot « racisme » manque cruellement à l’appel

[Pre­mière dif­fu­sion le 13 juil­let 2016] Red­if­fu­sions esti­vales 2016

Après le drame de Dallas, où un homme noir a tué un grand nombre de policiers blancs pour « se venger » des crimes commis par d’autres policiers blancs, un mot manquait, dans les médias comme dans la bouche du président Obama : racisme.

C’est en tout cas l’avis de l’av­o­cat Gilles-William Gold­nadel. Dans une tri­bune pub­liée sur le site du FigaroVox, ce dernier rap­pelle qu’après la tuerie d’Or­lan­do, déjà, on avait évité au max­i­mum de par­ler d’is­lamisme, préférant qual­i­fi­er la fusil­lade d’acte homo­phobe (mal­gré les ori­en­ta­tions sex­uelles du tireur) imputable aux lois sur le port d’arme.

Pour Dal­las, ce sont les mêmes méth­odes qui sévis­sent. Bien que le mot « racisme » serait « venu naturelle­ment aux lèvres de n’im­porte qui si, par exem­ple improb­a­ble, un Français voulait tuer un musul­man inté­griste pour venger le 13 novem­bre », per­son­ne n’a souhaité se mouiller après ce car­nage pour­tant ouverte­ment raciste. « Comme si, ici, l’évo­ca­tion du racisme d’un noir, for­cé­ment vic­time par essence, était impos­si­ble à dire », déplore Gold­nadel.

Ce con­stat fait, l’av­o­cat évoque la respon­s­abil­ité de Barack Oba­ma, suivi aveuglé­ment par la presse. « À chaque fois qu’une polémique a défrayé la chronique poli­cière et crim­inelle (Trayvon Mar­tin à Stan­ford en Floride, Michael Brown Fer­gu­son dans le Mis­souri ou Fred­dy Gray à Bal­ti­more), à chaque fois Oba­ma, pour le plus grand plaisir de la presse de gauche et des démoc­rates gauchisants, a pris par­ti sys­té­ma­tique­ment con­tre la police », rap­pelle-t-il.

Une sit­u­a­tion grave qui, à défaut de préserv­er illu­soire­ment les sen­si­bil­ités de cha­cun, enven­ime les choses et accroît les ten­sions. Et dans ce domaine, inutile de pré­cis­er, comme le fait Gold­nadel, que la presse française n’a rien à envi­er à sa con­sœur d’outre-Atlan­tique…

Voir notre entretien vidéo avec Gilles-William Goldnadel

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Les réseaux Soros
et la "société ouverte" :
un dossier exclusif

Tout le monde parle des réseaux de George Soros, cet influent Américain d’origine hongroise qui consacre chaque année un milliard de dollars pour étendre la mondialisation libérale libertaire.

En effet, derrière un discours "philanthropique" se cache une entreprise à l'agenda et aux objectifs politiques bien précis. Mais quelle est l’étendue de ce réseau ?

Pour recevoir notre dossier rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66% de votre don).

Derniers portraits ajoutés

Michel Denisot

PORTRAIT — Michel Denisot est né en avril 1945 à Buzançais en Indre, il est jour­nal­iste, pro­duc­teur et ani­ma­teur de télévi­sion, il a égale­ment été prési­dent de deux clubs de foot­ball français.

Laetitia Avia

PORTRAIT — Laeti­tia Avia : « Kara­ba la sor­cière, pourquoi es-tu si méchante ? » Née en 1985 à Livry-Gar­gan de par­ents togo­lais, Laëti­tia Avia a con­nu le par­cours qui fait l’orgueil d’une République s’efforçant pénible­ment de main­tenir un sem­blant d’apparences méri­to­cra­tiques.

Patrick Drahi

PORTRAIT — À la tête d’un empire économique colos­sal, Patrick Drahi a com­mencé à s’intéresser aux médias à par­tir des années 2000, rachetant Libéra­tion, L’Express, L’Expansion, Stu­dio Ciné Live, Lire, Mieux vivre votre argent, Clas­si­ca, etc., avant de lorgn­er vers le groupe Nex­tRa­dioTV.

Ivanne Trippenbach

PORTRAIT — Ivanne Trip­pen­bach est une jour­nal­iste de L’Opinion qui a fait de “l’extrême-droite” son cheval de bataille, a grand coups de dénon­ci­a­tions choc. Pour dia­bolis­er son adver­saire idéologique, la jour­nal­iste n’est pas à un détail près.

Paul Amar

PORTRAIT — Paul Amar est né le 11 jan­vi­er 1950 à Con­stan­tine (Algérie) de Charles (agent de la SNCF) et Julie Ghenas­sia. La famille sera rap­a­triée en 1961 et s’installera dans la région lyon­naise.