Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
<span class="dquo">«</span> Daech vote FN »: la chronique délirante de France Inter

23 novembre 2015

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | « Daech vote FN »: la chronique délirante de France Inter

« Daech vote FN »: la chronique délirante de France Inter

23 novembre 2015

Après les attentats du 13 novembre, on attendait évidemment l’offensive « padamalgamiste » des médias.

Cela n’a pas man­qué. Dès le 19 novem­bre sur France Inter, Renaud Dély repous­sait les lim­ites du délire, allant jusqu’à affirmer sans sour­ciller que « Daech vote FN ».

Pour le rédac­teur en chef de L’Obs, le FN est vis­i­ble­ment le seul par­ti à n’avoir pas fait preuve de « mod­éra­tion » ces jours derniers. En récla­mant la démis­sion du gou­verne­ment, Marine Le Pen réalise ain­si, selon Dély, le « rêve de Daech ». « C’est évidem­ment ravir les ter­ror­istes, qui veu­lent désta­bilis­er l’état français », pour­suit-il, jugeant que « ce n’est pas franche­ment étonnant ».

Mais le chroniqueur va plus loin dans son analyse. Pour ce dernier, il y aurait « quelques con­ver­gences de vue entre le FN et les ter­ror­istes ». Vous avez bien lu. Daech et le FN : même com­bat ! Citant divers­es réac­tions d’élus fron­tistes, pas franche­ment dans la demi-mesure vis-à-vis de l’is­lam ou du gou­verne­ment, Renaud Dély estime que le FN veut « bor­délis­er » le débat pub­lic pour par­venir à ses fins en 2017.

Une analyse qui pour­rait être recev­able, et même applic­a­ble aux autres for­ma­tions poli­tiques, si le jour­nal­iste ne som­brait pas dans le délire le plus total en con­clu­sion. « Certes, on ne dira pas que le FN vote Daech, non bien sûr. Mais en revanche, ce qui est clair, c’est que Daech vote FN », assure ain­si M. Dély.

Si l’on peut facile­ment accuser les respon­s­ables poli­tiques de récupéra­tion suite aux atten­tats, le rédac­teur en chef de L’Obs apporte ici la preuve que dans les médias, on peut par­fois repouss­er encore plus loin les lim­ites de l’odieux pour ten­ter de dévi­er les colères…

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Derniers portraits ajoutés