Accueil | Actualités | Médias | Daech et FN, même combat : la colère de Marine Le Pen
Pub­lié le 17 décembre 2015 | Éti­quettes : , ,

Daech et FN, même combat : la colère de Marine Le Pen

Dans la droite lignée de ce qu'avaient pu faire des médias comme L'Express, France Inter, L'Obs et Rue89, Jean-Jacques Bourdin a à son tour succombé aux sirènes d’une comparaison à la mode, quoique pour le moins douteuse : il y aurait un lien entre l'État islamique et le Front National.

Alors qu'il interrogeait Gilles Kepel, spécialiste de l'islam sur BFMTV, M. Bourdin a en effet évoqué des « liens pas directs entre Daech et le Front national ». Pour lui, « l'idée pour Daech, c'est de pousser la société française au repli identitaire », et c'est également le cas du Front National, ce qui en fait un allié objectif, voire un complice.

Aussitôt, Marine Le Pen a réagi sur son compte Twitter, déclarant que « le parallèle fait ce matin par Jean-Jacques Bourdin entre Daech et le FN est un dérapage inacceptable. Il doit retirer ses propos immondes ». Souhaitant faire redescendre Bourdin sur terre, la présidente du FN a ensuite publié des photos d’exécution particulièrement violentes diffusées par Daech avec à chaque fois ce petit rappel : « Daech c'est CA ! »

Daech et FN, même combat : la colère de Marine Le Pen

Daech et FN, même combat : la colère de Marine Le Pen

« Ça suffit. Cela commence à bien faire. Si ces attaques sont désormais la ligne de BFM, puisque Ruth Elkrief a osé le même rapprochement, il est temps que cela cesse. Je dis stop! Nous avons été comparés à Hitler pendant des années, nous n'allons pas accepter cela une nouvelle fois. Sept millions de Français sont derrière le Front national. Ils ont droit à un minimum de respect », a-t elle déclaré au Figaro.

Une chose est sûre : la tendance médiatique qui consiste à comparer djihadisme et vote identitaire se confirme et s'amplifie...

Voir notre portrait de Jean-Jacques Bourdin

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This