Accueil | Actualités | Médias | Closer condamné pour une photo volée de Julie Gayet
Pub­lié le 4 septembre 2014 | Éti­quettes :

Closer condamné pour une photo volée de Julie Gayet

Deux dirigeants de Closer et un paparazzo ont été condamnés à une amende avec sursis mardi dernier pour avoir publié une photo de Julie Gayet en janvier dernier.

L'actrice, qui s'estimait « traquée » depuis la révélation de sa liaison avec François Hollande, avait à l'époque saisi la justice pour protéger sa vie privée. Ainsi Laurence Pieau, directrice de la rédaction de Closer, et Carmine Perna, le directeur général de Mondadori Magazines France, ont chacune été condamnées à 3 000 euros d'amende avec sursis.

« La décision est importante, s'est félicité Me Jean Ennochi, avocat de Julie Gayet. C'est la première fois que les dirigeants de Closer sont condamnés par une juridiction correctionnelle dans ce dossier et cela va figurer sur leur casier judiciaire. »

Quant au paparazzo, Laurent Viers, il a été condamné à une amende de 1 000 euros avec sursis. A l'époque, il avait photographié l'actrice au volant de sa voiture, une semaine après les révélations du magazine Closer. Le 1er juillet, à l'audience, il a reconnu avoir suivi Julie Gayet « pour avoir des informations », mais avait démenti l'avoir photographiée.

De son côté, Laurence Pieau avait assuré qu'elle pensait être dans son droit. La voiture, « pour moi, ce n'est pas un endroit privé », avait-elle estimé avant d'ajouter : « Je n'ai pas eu le sentiment d'enfreindre la loi. »

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.