Accueil | Actualités | Médias | Closer “dévoile” l’homosexualité de Florian Philippot
Pub­lié le 13 décembre 2014 | Éti­quettes :

Closer “dévoile” l’homosexualité de Florian Philippot

Closer ou l'art de la délicatesse. Cette semaine le magazine « people » publie des photographies du vice-président du Front National, Florian Philippot, en escapade amoureuse à Vienne avec un homme.

Sur quatre pages, les photos volées prises début décembre montrent Philippot main dans la main avec un « journaliste de télévision » présenté comme son compagnon, dont le visage est flouté. Le magazine révèle ainsi publiquement l'homosexualité de l'homme politique. Au passage, Closer avance que c'est Florian Philippot qui aurait dissuadé Marine Le Pen de ne pas participer aux manifestations contre le mariage homosexuel. Des révélations qui ont indigné journalistes et politiques, de tous bords confondus, jugeant inadmissible cet « outing » sauvage. Interrogée ce vendredi matin sur Europe 1, Laurence Pieau, la directrice du magazine, a défendu sa ligne éditoriale en estimant être « dans la lignée de la peoplisation, qui est quelque chose qu’on fait régulièrement à Closer, nous ne sommes pas les seuls d’ailleurs. Florian Philippot est un personnage de premier plan, c’est la personne la plus invitée dans les matinales après Marine Le Pen, le FN est un parti comme les autres, selon ce qui se dit depuis quelques temps… » « Comment peut-on imaginer que le numéro 2 du Front National, qui peut-être appelé au pouvoir si on en croit le FN, peut arriver à des fonctions sans avoir évoqué sa famille, ses relations privées, sans avoir d’épouse, d’amie, d’ami ? Comment peut-on imaginer ça possible en 2014 ? », a-t-elle renchéri. Et de conclure en y voyant également une dimension politique : « Si on veut élargir la question sur un domaine qui n’est pas le nôtre, la vie personnelle de Florian Philippot peut peut-être avoir une influence sur l’absence de prise de position d’une partie de son parti sur le mariage pour tous ».

Crédit photo : blandinelc via Flickr (cc)

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

100% récolté
Nous avons récolté $155 sur $2. Vous appré­ciez notre tra­vail ? Rejoignez les dona­teurs de l’Ojim !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux