Accueil | Actualités | Médias | Mondadori/Reworld, Dassault et Pigasse gagnent, les journalistes perdent

Mondadori/Reworld, Dassault et Pigasse gagnent, les journalistes perdent

D’un côté Mondadori France propriété de Berlusconi, de l’autre Reworld, groupe français dirigé par Pascal Chevalier et Gautier Normand. Le second groupe rachète le premier, les journalistes s’en vont, développement d’un nouveau type de presse, sans journalistes.

Fusion dans le monde magazine

Mondadori c’est entre autres Closer, Télé poche, Télé star, L’Auto journal, Auto plus, Biba, Grazia, Nous deux, Le Chasseur français, Diapason, Photo, Sciences et vie etc. C’est l’ensemble de ce pôle qui est vendu à Reworld. Reworld c’est Marie-France, Télé Magazine, Gourmand, Vie pratique, Be, Auto Moto, Maison & Travaux, Pariscope, Le Journal de la Maison, Campagne Décoration, Mon Jardin Ma Maison, Union, Auto Moto. Et quelques autres.

Fuite des cerveaux

Lorsqu’un média est racheté les journalistes bénéficient d’une clause de cession qui leur permet de partir dans des conditions acceptables. Ce sont plus de 200 journalistes (sur 330) qui vont quitter Mondadori, soit les trois-quarts des effectifs en CDI. La quasi-totalité voire la totalité des journalistes de certains titres s’en vont, ainsi chez Grazia, Top Santé, Pleine Vie, Nous Deux. Tous les responsables de pôles s’en vont, sans compter près de 80 pigistes

Dassault, Pigasse et Relax News

Certains demanderont : pourquoi ? Après tout un employeur chasse l’autre et un changement peut réserver parfois de bonnes surprises. À ceci près que Reworld a inventé une nouvelle forme de presse, la presse sans journalistes. Le groupe fait appel à des agences de contenus qui font à la fois du publi-rédactionnel, des articles clé en main, du « brand content » qui n’est autre que de la publicité déguisée.

D’ailleurs chez Reworld il n’y a plus de « rédacteurs en chef » mais des « directeurs de marques », on n’est pas plus clair. Les contenus sont fournis par exemple par Relax News qui entre salariés et pigistes dépasse allègrement les 200 personnes, ne dépendant pas de la convention collective de la presse. Parmi les propriétaires de Relax News : les héritiers de Serge Dassault et Matthieu Pigasse, comme quoi la droite ou la gauche se rejoignent volontiers pour défendre des intérêts bien compris. Bizarrement ni Le Figaro (propriété de la famille Dassault) ni Le Monde (dont Matthieu Pigasse est le cogérant) ne parlent des propriétaires de Relax News. Sans doute un oubli.

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This