Homosexualité de Philippot : Closer condamné en appel

L’appel n’aura finalement rien changé pour Closer. Mardi 30 juin, le magazine a en effet été condamné une nouvelle fois pour avoir révélé publiquement l’homosexualité du numéro 2 du Front National, photos à l’appui.

Closer avait déjà été condamné en décembre dernier à verser 20 000 euros de dommages et intérêts à Florian Philippot. Une condamnation confirmée ce mardi, malgré les protestations de l’hebdomadaire, qui s’étonne que la somme réclamée soit plus importante que pour les stars.

Pour la cour d’appel, ce montant, « au vu de la surface éditoriale dans un magazine largement diffusé sur le territoire, accompagné d’un titre accrocheur et de la mention ‘scoop’ dans le but de donner aux révélations un caractère sensationnel provoquant un retentissement médiatique très important », est parfaitement justifié. La Cour a également rappelé que M. Philippot n’avait pas, « à la date de la publication litigieuse, souhaité afficher publiquement son homosexualité ».

Pour sa défense, Closer a estimé que cette information était d’intérêt général dans la mesure où elle était censée souligner l’évolution de la position du FN sur la question de l’homosexualité. Sans réussir à convaincre…