Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Charlie Hebdo devant la justice alsacienne pour « blasphème »
Publié le 

6 décembre 2013

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Charlie Hebdo devant la justice alsacienne pour « blasphème »

Charlie Hebdo devant la justice alsacienne pour « blasphème »

La ligue de défense judiciaire des musulmans (LDJM) de l’ancien avocat Karim Achoui a profité de la juridiction de l’Alsace-Moselle pour emmener Charlie Hebdo devant les tribunaux pour « blasphème ».

C’est l’avocat du jour­nal satirique, Richard Mal­ka, qui a annon­cé avoir reçu cette cita­tion directe devant le tri­bunal cor­rec­tion­nel de Stras­bourg. L’Alsace-Moselle béné­fi­cie en effet d’un code pénal par­ti­c­uli­er, dont l’article 166 punit d’une peine max­i­mum de trois ans d’emprisonnement le délit de blas­phème. Ces pour­suites visent la une de Char­lie Heb­do du 10 juil­let dernier, qui titrait : « Le Coran c’est de la merde, ça n’ar­rête pas les balles ».

« Au moins là, on appelle un chat un chat » avec cette « répres­sion du délit de blas­phème », a iro­nisé Me Mal­ka, qui trou­ve cela « mer­veilleux ». De son côté, Charb, le directeur de Char­lie Heb­do, s’est éton­né d’être pour­suivi à la fois pour blas­phème et racisme (en référence à une autre plainte déposée à Paris par la LDJM con­tre l’hebdomadaire). Karim Achoui « va nous faire per­dre notre temps et notre argent », a estimé le dessi­na­teur car, selon lui, M. Achoui « sait très bien que le blas­phème ne va pas être recon­nu et que Char­lie Heb­do n’est pas un jour­nal raciste ».

Charb a répété que le célèbre avo­cat fai­sait cela unique­ment « pour se faire de la pub ». Mais celui-ci, qui réfute ces accu­sa­tions, a une autre idée der­rière la tête puisqu’il espère ain­si « met­tre l’État dans l’oblig­a­tion de réformer la loi de 1905 ».

Crédit pho­to : Char­lie Heb­do / mon­tage Ojim (cc)

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Étienne Gernelle

PORTRAIT — « C’est le sys­tème de Franz. Il jette des gens dans un aquar­i­um puis il regarde com­ment ça se passe. » Entré au Point en 2001, Éti­enne Ger­nelle est une pure expéri­men­ta­tion de Franz-Olivi­er Gies­bert.

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coro­n­avirus.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision