Accueil | Actualités | Médias | La LDJM de Karim Achoui attaque Charlie Hebdo
Pub­lié le 14 novembre 2013 | Éti­quettes : ,

La LDJM de Karim Achoui attaque Charlie Hebdo

L’hebdomadaire satirique Charlie Hebdo a été assigné en justice pour provocation à la haine raciale par la Ligue de défense judiciaire des musulmans, dirigée par l’avocat Karim Achoui.

En cause : la une du magazine du 10 juillet dernier où l’on pouvait lire : « Le Coran c’est de la merde, ça n’arrête pas les balles. » Pour Me Richard Malka, avocat de Charlie Hebdo, il s’agit d’une « action publicitaire de Karim Achoui, qui défend bien davantage son besoin d'exister que la cause des musulmans, cause qu'il instrumentalise en s'auto-proclamant comme son défenseur, sans la moindre légitimité ».

La LDJM, lancée en septembre 2013, compte également poursuivre le journal pour « délit de blasphème », qui n’existe pas en France (hormis en Alsace-Moselle). Pour l’heure, Charlie Hebdo n’a « rien reçu ». D’autres affaires sont dans son collimateur : le magazine Valeurs Actuelles pour sa une en burqa sur l’ « invasion » des naturalisés, le site Riposte Laïque, et aussi le ministre de l’Intérieur pour ses propos sur l’islam et la démocratie.

Pour Karim Achoui, qui réfute tout caractère publicitaire, ce dossier est le « meilleur, en ce que ce n'est pas le prophète qui est visé mais les musulmans dans leur ensemble ». Il souhaite « mettre l’État dans l'obligation de réformer la loi de 1905 » et sortir l’islam de son statut de « religion sous tutelle d’État ». Bref, une offensive en règle.

Crédit photo : Charlie Hebdo / montage Ojim (cc)

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This