Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Charlie Hebdo au fond du trou

5 novembre 2014

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Charlie Hebdo au fond du trou

Charlie Hebdo au fond du trou

Dans un appel à ses lecteurs, Charlie Hebdo affirme être en danger et demande de l’aide.

« On a beau être économes, bricoleurs et débrouil­lards, il est devenu dif­fi­cile pour nous de résis­ter à ce qu’on appelle depuis trop longtemps la “crise de la presse”, qui engloutit peu à peu les titres imprimés sur du bon vieux papi­er. Une crise qui a été provo­quée ou en tout cas aggravée par la presse elle-même », écrit l’heb­do­madaire satirique.

Et de pour­suiv­re: « Des édi­teurs de presse qui se finan­cent avec la pub ont trou­vé malin de met­tre gra­tu­ite­ment le con­tenu de leur pub­li­ca­tion sur le Net. La pub devait pay­er le jour­nal. » Mais pour Char­lie Heb­do, « la pub sur le Net paie que dalle ou pas assez, du coup les édi­tions numériques devi­en­nent toutes peu à peu payantes. Les lecteurs, à qui on a fait croire que l’in­for­ma­tion pou­vait être gra­tu­ite, rechig­nent à débours­er quelques cen­times pour lire ce qu’ils ont pris l’habi­tude de lire gra­tu­ite­ment. Entre-temps, les marchands de jour­naux, con­cur­rencés déloyale­ment par les édi­tions numériques gra­tu­ites, ont mis la clé sous la porte… »

« Moins on vend de jour­naux, plus ils coû­tent cher à fab­ri­quer et à dis­tribuer, alors on aug­mente leur prix », ajoute le jour­nal, qui évoque égale­ment la crise économique comme rai­son de la baisse des ventes. « Les ventes ne cou­vrent plus le coût de fab­ri­ca­tion du jour­nal, sa via­bil­ité est men­acée. Il n’est pas ques­tion pour nous d’aug­menter le prix de vente de Char­lie, et pour­tant il faut qu’on trou­ve rapi­de­ment les moyens de con­tin­uer à exis­ter sans dépen­dre d’ac­tion­naires extérieurs ou de l’at­taque de ban­ques », peut-on lire avant que le com­mu­niqué ne se ter­mine par un appel aux dons.

Au moins, Char­lie Heb­do n’au­ra que la crise de la presse à déplor­er. De l’autre côté de l’échiquier jour­nal­is­tique, le jour­nal Minute par exem­ple doit égale­ment subir les per­sé­cu­tions judi­ci­aires en tout genre et n’au­ra, lui, pas la chance de L’Hu­man­ité de voir l’Assem­blée nationale annuler ses dettes pour lui venir en aide.

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Les réseaux Soros
et la "société ouverte" :
un dossier exclusif

Tout le monde parle des réseaux de George Soros, cet influent Américain d’origine hongroise qui consacre chaque année un milliard de dollars pour étendre la mondialisation libérale libertaire.

En effet, derrière un discours "philanthropique" se cache une entreprise à l'agenda et aux objectifs politiques bien précis. Mais quelle est l’étendue de ce réseau ?

Pour recevoir notre dossier rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66% de votre don).

Derniers portraits ajoutés

Sonia Devillers

PORTRAIT — Née le 31 jan­vi­er 1975, Sonia Dev­illers est la fille de l’architecte Chris­t­ian Dev­illers. Jour­nal­iste sur France Inter, anci­enne du Figaro, elle s’occupe de cul­ture et des médias sur le ser­vice pub­lic et est en même temps la voix de la bobosphère, tou­jours prête à pour­fendre les « fachos » de Valeurs Actuelles et à offrir un refuge com­plaisant à Aude Lancelin, patronne d’un Média en pleine tour­mente.

Laurent Ruquier

PORTRAIT — Lau­rent Ruquier est né le 24 févri­er 1963 au Havre (Seine-Mar­itime). Tour à tour ani­ma­teur, présen­ta­teur, humoriste, pro­duc­teur et directeur de théâtre, Lau­rent Ruquier est omniprésent dans le Paysage audio­vi­suel français (PAF).

Michel Denisot

PORTRAIT — Michel Denisot est né en avril 1945 à Buzançais en Indre, il est jour­nal­iste, pro­duc­teur et ani­ma­teur de télévi­sion, il a égale­ment été prési­dent de deux clubs de foot­ball français.

Laetitia Avia

PORTRAIT — Laeti­tia Avia : « Kara­ba la sor­cière, pourquoi es-tu si méchante ? » Née en 1985 à Livry-Gar­gan de par­ents togo­lais, Laëti­tia Avia a con­nu le par­cours qui fait l’orgueil d’une République s’efforçant pénible­ment de main­tenir un sem­blant d’apparences méri­to­cra­tiques.

Patrick Drahi

PORTRAIT — À la tête d’un empire économique colos­sal, Patrick Drahi a com­mencé à s’intéresser aux médias à par­tir des années 2000, rachetant Libéra­tion, L’Express, L’Expansion, Stu­dio Ciné Live, Lire, Mieux vivre votre argent, Clas­si­ca, etc., avant de lorgn­er vers le groupe Nex­tRa­dioTV.