Accueil | Actualités | Médias | Caricatures de Mahomet : deux journalistes turcs condamnés à deux ans ferme
Pub­lié le 1 mai 2016 | Éti­quettes : ,

Caricatures de Mahomet : deux journalistes turcs condamnés à deux ans ferme

Jeudi 28 avril, deux journalistes turcs ont été condamnés à deux ans de prison ferme pour avoir, en 2015, illustré leur éditorial avec les caricatures de Mahomet parues dans Charlie Hebdo.

Le 14 janvier 2015, Hikmet Cetinkaya et Ceyda Karan avaient en effet reproduit, dans le journal d'opposition Cumhuriyet, la une de Charlie Hebdo, où l'on pouvait voir Mahomet tenir une pancarte « Je suis Charlie » après les attentats du 7 janvier.

À l'époque, ce journal très hostile au régime du président Erdogan avait été le seul journal du monde musulman a avoir publié des caricatures de Charlie Hebdo. Ahmet Davutoglu, premier ministre turc, avait alors qualifié cette publication de « grave provocation ».

Ainsi les deux journalistes ont-ils été poursuivis pour incitation à la haine et insultes aux valeurs religieuses. « Que ce verdict soit un cadeau à nos fascistes libéraux », a déclaré, sur Twitter, Ceyda Karan. L'avocat des condamnés, Bülent Utku, a d'ores et déjà annoncé qu'il allait faire appel de ce jugement.

Depuis l'élection de l'islamo-conservateur Erdogan en août 2014, 2 000 procédures judiciaires ont été lancées contre des journalistes, des artistes, mais également de simples civils, et de nombreux journaux d'oppositions ont été fermés, parfois même assiégés par la police. La Turquie figure à la 149ème place sur 180 au classement mondial de la liberté de la presse.

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.