Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Caricaturé en nazi, un instituteur attaque Nord Littoral

4 février 2016

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Caricaturé en nazi, un instituteur attaque Nord Littoral

Caricaturé en nazi, un instituteur attaque Nord Littoral

4 février 2016

Temps de lecture : 2 minutes

François Dubout, instituteur, artiste et ancien candidat FN aux législatives de 2007, réclame 10 000 euros au journal nordiste.

En sep­tem­bre 2014, il avait été grimé en Waf­fen SS dans le quo­ti­di­en après avoir été vu à une man­i­fes­ta­tion du col­lec­tif « Sauvons Calais », qui réclame le départ des clandestins.

Le dessin mon­trait l’in­sti­tu­teur dans un cer­cueil, ten­ant une cas­quette de SS avec un grand sourire. Pour son avo­cat, Me Ludovic Sar­ti­aux, « même si on est dans le reg­istre humoris­tique, il y a une bar­rière au-delà de laque­lle on tombe dans l’in­jure. L’im­por­tance de cette somme de 10 000 euros est motivée par le car­ac­tère par­ti­c­ulière­ment offen­sant du dessin avec mon client représen­té en uni­forme nazi ».

À la barre, M. Dubout a évo­qué un « blocage de sa car­rière », dans l’é­d­u­ca­tion nationale comme dans la musique (en tant que chanteur, il a ven­du 2 mil­lions d’al­bum en 40 ans de car­rière). « Lors du rassem­ble­ment, j’é­tais là pour écouter et me faire un avis et pas pour par­ticiper », pré­cise ce fils de résistant.

Con­cer­nant le dessi­na­teur incrim­iné, Jean-Michel Renault, celui-ci a dit « ne pas com­pren­dre sa présence à un tri­bunal ». « Je relate l’ac­tu­al­ité et je traduis ça en image. Je suis obligé de faire des rac­cour­cis visuels, car c’est ça la car­i­ca­ture », a‑t-il plaidé. Pour son avo­cat, Me Emmanuel Riglaire, « la déci­sion serait dans tous les manuels du droit de la presse. Il n’y pas de neu­tral­ité dans l’hu­mour et il n’y a pas eu d’in­jure ». Le juge­ment sera ren­du le 26 avril.

Nord Lit­toral n’en est pas à son coup d’es­sai. Dans les derniers mois, le quo­ti­di­en s’est déjà illus­tré à de nom­breuses repris­es en qual­i­fi­ant les deux Calaisiens agressés par une man­i­fes­ta­tion pro-migrants de « fachos », en pra­ti­quant la déla­tion des inter­nautes, en ten­tant de mas­quer un lyn­chage com­mis par des clan­des­tins ou encore en faisant ouverte­ment cam­pagne con­tre le FN.

Mots-clefs :

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés