Accueil | Actualités | Médias | Calais : Nord littoral a‑t-il tenté de masquer un lynchage commis par des clandestins ?
Pub­lié le 7 novembre 2014 | Éti­quettes :

Calais : Nord littoral a‑t-il tenté de masquer un lynchage commis par des clandestins ?

Mis en cause par un quotidien régional, la radio nordiste Radio 6 a été contrainte de publier les preuves de ses écrits.

Ce dimanche 2 novembre, celle-ci annonçait l'agression et le lynchage de deux hommes par une trentaine de clandestins à Calais. Dès le lendemain, le quotidien Nord Littoral démentait l'information en expliquant qu'« aucune personne n'a été transportée à l'hôpital pour des faits similaires ».

« Du côté du commissariat, on confirme une seule plainte déposée pour un vol de téléphone portable, avec violence, par un groupe de migrants. (...) Le parquet confirme qu'un migrant mineur a été placé en garde à vue pour un vol avec violence et laissé libre, mais rien à voir avec les rumeurs du web », ajoutait le journal, sûr de ses sources, qualifiant l'information de Radio 6 de « grosse rumeur » internet.

Mais mardi 4 novembre, Radio 6 a publié les preuves de ses écrits : deux photos des hommes agressés, le visage tuméfié, mais surtout le compte-rendu d’infraction initial et le procès-verbal de plainte, établis par la police.

Un pied de nez aux « détracteurs » des journalistes de Radio6, qui expliquent avoir été insultés, menacés, « et même parfois pire… ». « Alors, oui nous faisons notre métier de journaliste et personne ne nous empêchera jamais d’informer », concluent-il sur la page Facebook de la radio.

Crédit photo : DR Radio 6

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This