Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Justine et Brhane, une histoire d’amour « comme les autres » dans Nord Littoral

18 mars 2015

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Justine et Brhane, une histoire d’amour « comme les autres » dans Nord Littoral

Justine et Brhane, une histoire d’amour « comme les autres » dans Nord Littoral

18 mars 2015

Temps de lecture : 2 minutes

Justine et Brhane, une histoire d’amour « comme les autres »… qui méritait pourtant un article dans Nord Littoral.

Pub­liée le 13 mars dernier dans le quo­ti­di­en région­al nordiste, cette banale his­toire fait fig­ure d’ovni dans la presse. On y lit le réc­it d’une ren­con­tre entre Jus­tine, bénév­ole à l’as­so­ci­a­tion Salam, et Brhane, un Éry­thréen qui a fui son pays.

« Ça a été très fort tout de suite », nous racon­te la jeune infir­mière. « J’ai repéré Jus­tine dès les pre­miers jours où je me suis ren­du à la dis­tri­b­u­tion des repas… et un jour elle m’a regardé plus longtemps que d’habitude », ajoute Brhane, sans doute pour apporter un com­plé­ment d’in­for­ma­tion cap­i­tal pour les lecteurs de Nord Lit­toral.

Puis vient le temps des pre­miers mots, du pre­mier bais­er, de l’amour caché qui dur­era quelques années. Un jour, « dans le squat où Brhane vit, un Éry­thréen perd un œil, blessé par un raciste », mince alors ! Ça, il fal­lait le not­er. D’au­tant que depuis que leur rela­tion est dev­enue publique, « le cou­ple a dû faire face à des regards, des insultes ».

Mais tout ça n’est rien. « Rien n’est impos­si­ble à l’amour. Pas de fron­tières. Pas de bar­rières », s’emporte la jour­nal­iste, Del­phine Kwic­zor, avant de con­clure, le cœur noué : « Ces deux-là s’aiment, sincère­ment. Rien n’est impos­si­ble. » On aura compris.

Com­ment un arti­cle pareil, à la valeur infor­ma­tive proche du néant, a‑t-il pu paraître dans un quo­ti­di­en général­iste tel que Nord Lit­toral ? Certes, l’his­toire de nos deux tourtereaux sera con­tée prochaine­ment dans une lec­ture théâ­trale par « la Calaisi­enne Véroni­ka Bouti­no­va », ce qui con­stitue sans doute le pré­texte et la rai­son d’être de cet arti­cle « WTF », comme dis­ent les trolls.

Mais après une lec­ture atten­tive, cette parole de Jus­tine inter­pelle : « En France, il y a encore les éti­quettes “il te prend pour les papiers” »… le voilà donc sans doute, le but idéologique moteur : bris­er les éti­quettes ! Car comme nous le dit le quo­ti­di­en, qui a poussé l’in­ves­ti­ga­tion jour­nal­is­tique au point de son­der les cœurs, « ces deux-là s’ai­ment, sincèrement ». 

Ils s’ai­ment et ils mon­trent au monde que les clichés sur les mariages gris ont la vie dure. N’ou­bliez jamais : l’amour est plus fort que tout ! Prochain épisode : l’amour sincère et pro­fond d’un migrant libyen pour ses 9 épouses…

Voir aussi : Marseille : French Disconnection. Plus belle la vie ou le réalisme socialiste 2.0.

Dessin : © Mila­dy de Win­ter pour l’Ojim

Mots-clefs :

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés