Accueil | Actualités | Médias | Pour « privilégier le débat », Facebook refuse de supprimer les commentaires racistes
Pub­lié le 14 novembre 2015 | Éti­quettes : ,

Pour « privilégier le débat », Facebook refuse de supprimer les commentaires racistes

Après la publication d'un « mur de la honte », où il dévoilait une liste de messages haineux postés sur Facebook, accompagnés des nom et prénom d'internautes, le journal Nord Littoral a obtenu une réponse du réseau social.

« Nous vous remercions de nous avoir signalé ce commentaire pour apologie de la haine. Pour le moment, il n'a pas été supprimé parce que nous avons déterminé qu'il n'enfreint pas les standards de la communauté de Facebook [...] Veuillez nous informer si autre chose vous préoccupe. Nous souhaitons que Facebook reste un lieu sûr et accueillant pour tous », s'est contenté de répondre Facebook.

Souhaitant plus d'explications, Nord Littoral a ensuite contacté la directrice de la communication du réseau social. Pour elle, « supprimer des commentaires haineux n'était pas forcément ce qu'il y avait de plus pédagogique ». En effet, « tout est une question de nuances », a-t-elle estimé, ajoutant qu'elle privilégiait « le dialogue et le débat ».

L'objectif du journal nordiste, qui était de faire pression sur Facebook afin de l'inciter à prendre des mesures renforcées contre le racisme en ligne, a donc totalement échoué. Au début du mois, un photographe allemand avait subi le même revers.

Après avoir posté une photographie comportant à la fois une femme nue et des propos « racistes », celui-ci avait vu sa publication refusée deux heures plus tard au seul motif de la nudité… Mais n’oublions pas que Facebook est une entreprise américaine. Cette puritaine Amérique où un nu de Modigliani récemment vendu chez Christie’s a été flouté par une partie de la presse d’outre-Atlantique mais où l’on voue un culte à la liberté d’expression.

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Share This