Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Pour « privilégier le débat », Facebook refuse de supprimer les commentaires racistes

14 novembre 2015

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Pour « privilégier le débat », Facebook refuse de supprimer les commentaires racistes

Pour « privilégier le débat », Facebook refuse de supprimer les commentaires racistes

14 novembre 2015

Temps de lecture : < 1 minute

Après la publication d’un « mur de la honte », où il dévoilait une liste de messages haineux postés sur Facebook, accompagnés des nom et prénom d’internautes, le journal Nord Littoral a obtenu une réponse du réseau social.

« Nous vous remer­cions de nous avoir sig­nalé ce com­men­taire pour apolo­gie de la haine. Pour le moment, il n’a pas été sup­primé parce que nous avons déter­miné qu’il n’en­freint pas les stan­dards de la com­mu­nauté de Face­book […] Veuillez nous informer si autre chose vous préoc­cupe. Nous souhaitons que Face­book reste un lieu sûr et accueil­lant pour tous », s’est con­tenté de répon­dre Facebook.

Souhai­tant plus d’ex­pli­ca­tions, Nord Lit­toral a ensuite con­tac­té la direc­trice de la com­mu­ni­ca­tion du réseau social. Pour elle, « sup­primer des com­men­taires haineux n’é­tait pas for­cé­ment ce qu’il y avait de plus péd­a­gogique ». En effet, « tout est une ques­tion de nuances », a‑t-elle estimé, ajoutant qu’elle priv­ilé­giait « le dia­logue et le débat ».

L’ob­jec­tif du jour­nal nordiste, qui était de faire pres­sion sur Face­book afin de l’inciter à pren­dre des mesures ren­for­cées con­tre le racisme en ligne, a donc totale­ment échoué. Au début du mois, un pho­tographe alle­mand avait subi le même revers.

Après avoir posté une pho­togra­phie com­por­tant à la fois une femme nue et des pro­pos « racistes », celui-ci avait vu sa pub­li­ca­tion refusée deux heures plus tard au seul motif de la nudité… Mais n’oublions pas que Face­book est une entre­prise améri­caine. Cette puri­taine Amérique où un nu de Modigliani récem­ment ven­du chez Christie’s a été flouté par une par­tie de la presse d’outre-Atlantique mais où l’on voue un culte à la lib­erté d’expression.

Mots-clefs : ,

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés