Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Accueil | Veille médias | BHL veut tuer Blast, le nouveau média de Denis Robert
BHL veut tuer Blast, le nouveau média de Denis Robert

31 mai 2021

Temps de lecture : 2 minutes

Accueil | Veille médias | BHL veut tuer Blast, le nouveau média de Denis Robert

BHL veut tuer Blast, le nouveau média de Denis Robert

BHL veut tuer Blast, le nouveau média de Denis Robert

Nous avons déjà présenté Denis Robert et son tout nouveau média en ligne, Blast. À peine né, Blast est menacé dans son existence par BHL qui lui réclame 100K€ (plus de possibles astreintes) pour diffamation. Quelques mots d’explication.

La suite qatarie et ses petits cadeaux

C’est presque le titre d’une suite musi­cale, mais c’est plus piquant. Blast a déjà con­sacré cinq arti­cles à cette suite jour­nal­is­tique et moyen-ori­en­tale. Agacé de voir BHL pass­er 10 fois à la télévi­sion en une semaine, et encore plus énervé de sa plainte pour diffama­tion, Denis Robert a con­sacré le 24 mai 2021 une vidéo de 20 min­utes en clair pour expli­quer la démarche de la pub­li­ca­tion de ces arti­cles con­cer­nant de pos­si­bles « cadeaux » de l’émir du Qatar à BHL et d’autres.

La Qatar connection

L’influence du Qatar n’est pas pro­por­tion­nelle à son nom­bre d’habitants mais à sa pro­duc­tion de gaz naturel liqué­fié (1er expor­ta­teur mon­di­al) et à sa diplo­matie du car­net de chèques. Un car­net qui per­met d’investir dans le sport en organ­isant à domi­cile tournois de moto, tours cyclistes et surtout de racheter le PSG (foot­ball et hand­ball) en 2011, plus un club espag­nol de foot­ball (Mala­ga), plus l’exclusivité du mail­lot de Barcelone, un vrai sport pow­er comme on par­le de soft pow­er. Une influ­ence mul­ti­pliée par la créa­tion de la chaine Al Jazeera en 1996, d’AJ+ ensuite puis de BeIn­Sport qui investit plus de 500M€ pour béné­fici­er de la retrans­mis­sion de cer­tains matchs de la Ligue 1 française et de la ligue des champions.

Voir aussi  Exit Denis Robert, la valse des directeurs de la rédaction du Média continue

Cette poli­tique dis­pendieuse a per­mis de réels suc­cès, sinon sportifs du moins diplo­ma­tiques. L’organisation des cham­pi­onnats du monde d’athlétisme en 2019 dans des stades qua­si vides et surtout l’organisation du mon­di­al du foot­ball en 2022 dans un pays qui ne dis­po­sait pas de stades adap­tés lorsque cette man­i­fes­ta­tion lui a été attribuée.

Des demandes de chèques du cheik

Dans son enquête, Blast aurait béné­fi­cié des infor­ma­tions d’un inter­mé­di­aire hos­tile à l’émirat et à sa poli­tique actuelle. Cet inter­mé­di­aire aurait fourni des pho­tos de doc­u­ments deman­dant au directeur du Tré­sor qatari en 2011 d’établir des chèques ou des vire­ments en faveur de per­son­nal­ités français­es et étrangères. Par­mi les Français sont con­cernés Car­la Bruni-Sarkozy, Lau­rent Pla­ti­ni (fils de Michel Pla­ti­ni) et celui que Denis Robert appelle le « pigiste de luxe qui refour­gue sa quin­cail­lerie », BHL lui-même.

Denis Robert n’affirme pas que ces vire­ments aient été effec­tués ou les chèques encais­sés. Il demande sim­ple­ment pourquoi l’émir (mon père il est émir, dis­ait Abdal­lah dans Tintin au pays de l’or noir) aurait souhaité faire des « cadeaux » à ces per­son­nal­ités. Rap­pelons que 2011 c’est l’année de la désas­treuse inter­ven­tion de la France en Libye, soutenue par le men­songe de BHL et de ses suiveurs sur de pré­ten­dues exac­tions de Khadafi. La Libye où le Qatar – lié aux Frères musul­mans – soute­nait des mil­ices islamistes qui lui étaient favor­ables. Le juge­ment est prévu le 16 juin. Pour une fois prenons par­ti et souhaitons bonne chance à Denis Robert et aux équipes de Blast.

Publicité

Derniers portraits ajoutés

Edward Snowden

PORTRAIT — À l’o­rig­ine des infor­ma­tions qui ont provo­qué une crise poli­tique et diplo­ma­tique d’am­pleur inter­na­tionale, Edward Snow­den, jeune infor­mati­cien et ancien employé de la NSA, est le citoyen mon­di­al qui a dom­iné la scène médi­a­tique de ces dernières années.

Guillaume Roquette

PORTRAIT — La nom­i­na­tion de Guil­laume Roquette à la tête de la rédac­tion du Figaro mag­a­zine est le couron­nement d’un par­cours dis­cret mais sans faute. Elle est aus­si le signe d’un dur­cisse­ment de la presse de « droite » du à l’al­ter­nance, avec le pas­sage du directeur de la rédac­tion de Valeurs actuelles au Figaro magazine.

Julian Assange

PORTRAIT — Avant Edward Snow­den, avant Bradley Man­ning, il y avait Julian Assange. Ancien infor­mati­cien et hack­er, fon­da­teur de la plate­forme Wik­iLeaks, Julian Assange s’est attiré les foudres du gou­verne­ment améri­cain lorsqu’il a mis en lumière les dessous de la guerre d’Irak.

Emmanuel Kessler

PORTRAIT — Né en 1963 à Paris, d’un père directeur de recherche au CNRS et d’une mère qui enseignait le judaïsme, Emmanuel Kessler a eu une for­ma­tion philosophique, avant de com­mencer à tra­vailler en 1986 pour la Gazette des Communes.

Patrick de Carolis

PORTRAIT — Dis­cret, fier de ses racines provençales, n’ayant jamais caché sa foi chré­ti­enne et réputé proche de la Droite (ten­dance chi­raqui­enne) mais au cen­tre des réseaux de pou­voir (Le Siè­cle), accusé de pla­giat et pro­mo­teur de la diver­sité à France Télévi­sions, Patrick de Car­o­lis est un OVNI médiatique.