Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Accueil | Veille médias | Béatrice Bourges poursuit le « Petit Journal » pour harcèlement
Béatrice Bourges poursuit le « Petit Journal » pour harcèlement

4 février 2014

Temps de lecture : < 1 minute

Accueil | Veille médias | Béatrice Bourges poursuit le « Petit Journal » pour harcèlement

Béatrice Bourges poursuit le « Petit Journal » pour harcèlement

Béatrice Bourges poursuit le « Petit Journal » pour harcèlement

Alors qu’elle entamait ce lundi son 10ème jour de grève de la faim, Béatrice Bourges « ne lâche rien » et poursuit sa demande de procédure de destitution du président Hollande.

Place Édouard Her­riot, la porte-parole du Print­emps français reçoit de nom­breux sou­tiens et de nom­breuses vis­ites, pas tou­jours bien­v­enues comme celle du « Petit jour­nal » de Canal+. Same­di 1er févri­er, elle avait tenu une con­férence de presse sur son lieu de jeûne, con­férence qu’elle n’a pas souhaité tenir devant l’équipe du « quenel­li­er » Yann Barthès, les qual­i­fi­ant de « faux jour­nal­istes ». Celle-ci a alors invité les gens l’en­tourant à ne pas « ouvrir la bouche devant le Petit Journal ».

Présente le lende­main au Champ de Mars, Béa­trice Bourges a fait part à l’Agence Info Libre que les équipes du « Petit Jour­nal » avaient reçu, la veille, un PV pour « har­cèle­ment » de la part de policiers. Celle-ci a égale­ment con­fié qu’elle allait « porter plainte pour har­cèle­ment sur per­son­ne vul­nérable » et a lancé à Yann Barthès : « On ne peut pas tout se permettre. »

À pro­pos de l’équipe qui la suit con­tin­uelle­ment, Mme Bourges a déclaré : « Je leur ai demandé leur carte de presse, qu’ils n’ont pas pu me présen­ter car ils ne sont pas jour­nal­istes. » Et de con­clure en affir­mant que Yann Barthès était « défini­tive­ment black­listé » car « il n’est pas un journaliste ».

Voir également notre portrait de Yann Barthès, icône bobo de l’infotainment, et notre dernier article : Les agressions contre le « Petit Journal » se généralisent

Crédit pho­to : ctruongn­goc via Flickr (cc)

Publicité

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Derniers portraits ajoutés

Samuel Étienne

PORTRAIT — Samuel Éti­enne, idole des vieux, dragueur de jeunes. Hyper­ac­t­if au som­meil léger, l’homme est passé par de mul­ti­ples cas­es de l’audiovisuel privé et pub­lic, fort d’un sourire ravageur et d’une plas­tique qui lui val­ut le statut de « bombe du mois » dans Têtu en 1994. Pili­er de France 3, il est séduit par Twitch où ses revues de presse rassem­blent des dizaines de mil­liers de « viewers ».

Laurent Solly

PORTRAIT — Énar­que au nez creux et au réseau ten­tac­u­laire, Lau­rent Sol­ly incar­ne plus qu’aucun autre la muta­tion numérique mon­di­al­iste de la haute administration.

Nicolas Demorand

PORTRAIT — Nico­las Demor­and a débuté sa car­rière comme enseignant en lycée pro­fes­sion­nel (Cer­gy) et en class­es pré­para­toires, avant de choisir la voie du jour­nal­isme, en com­mençant comme cri­tique gas­tronomique au Gault&Millau et comme pigiste aux Inrockuptibles.

Pierre Ménès

PORTRAIT — Pierre Ménès, né en juin 1963 à Paris, est un jour­nal­iste sportif français. Car­ac­téris­tiques : une grande gueule et une forte corpulence.

Pierre Plottu

PORTRAIT — Pierre Plot­tu, spé­cial­iste auto­proclamé de l’ex­trême-droite, a l’at­ti­rail du par­fait mil­i­tant. Vic­time col­latérale du virage édi­to­r­i­al de France-Soir, dont il fut viré sans ménage­ment, il prophé­tise dans Libéra­tion et Slate.