Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Aymeric Caron « meurtri » par les accusations d’antisémitisme
Publié le 

6 mai 2014

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Aymeric Caron « meurtri » par les accusations d’antisémitisme

Aymeric Caron « meurtri » par les accusations d’antisémitisme

À la suite de son altercation (coupée au montage) avec le réalisateur Alexandre Arcady, Aymeric Caron s’est expliqué sur les accusations d’antisémitisme qui planent sur sa personne.

Il y a 10 jours, dans l’émis­sion « On n’est pas couché » sur France 2, ce dernier avait, selon les dires d’Ar­cady, réal­isa­teur du film sur la mort d’I­lan Hal­i­mi, jus­ti­fié l’an­tisémitisme par les « meurtres d’en­fants » com­mis par l’ar­mée israéli­enne à Gaza. Des accu­sa­tions aux­quelles le prin­ci­pal intéressé a réa­gi chez Ardis­son ce same­di.

« Le film par­le de l’af­faire Hal­i­mi. Ensuite Arcady a par­lé de l’af­faire Mer­ah. On a donc eu une dis­cus­sion sur cette affaire Mer­ah qui a ensuite dérivé sur le con­flit israé­lo-pales­tinien. Nat­acha (Polony, NDLR) a par­lé du con­flit, des con­séquences que ce con­flit pou­vait avoir sur la mon­tée de cer­tains phénomènes, d’an­tisémitisme, de racisme en général. Bon, c’est vrai qu’on s’est ren­du compte qu’à un moment, peut-être, on s’éloignait du sujet de départ », a‑t-il regret­té.

Et Caron de pour­suiv­re : « Je tiens à être extrême­ment clair là-dessus. Con­traire­ment à ce qu’Ar­cady a pu enten­dre ou vouloir com­pren­dre, à aucun moment, à aucun moment dans cette séquence, je ne jus­ti­fie l’in­jus­ti­fi­able, l’in­nom­ma­ble à savoir le meurtre d’un juif, la tor­ture, le meurtre d’I­lan Hal­i­mi, qui est inex­cus­able. » « Je n’ai fait que soulign­er quelque chose que je regret­tais, que je dénonçais, à savoir que le con­flit israé­lo-pales­tinien, la mort d’en­fants pales­tiniens, étaient util­isés, récupérés par cer­taines per­son­nes pour aller jus­ti­fi­er l’in­jus­ti­fi­able. C’est exacte­ment ça que j’ai dit », a‑t-il pour­suivi.

Le chroniqueur de Lau­rent Ruquier s’est dit « meur­tri » par les accu­sa­tions d’an­tisémitisme qui ont pu lui être faites. « Être accusé, moi, d’an­tisémitisme, moi qui me bats depuis des années, que ce soit dans mon méti­er ou dans ma vie per­son­nelle, con­tre ça. Mon dernier livre, c’est juste­ment un cri con­tre la mon­tée du racisme, que ce soit l’an­tisémitisme, l’is­lam­o­pho­bie », a‑t-il plaidé avant de con­clure en con­fi­ant vivre « très mal » cette affaire. Mais le para­doxe est que Caron, vic­time d’une accu­sa­tion infâ­mante, n’a jamais lui-même hésité à qual­i­fi­er ceux qui ne pensent pas comme lui de « néo-cons », « néo-réacs » ou « néo-fachos » dont son livre récem­ment pub­lié four­mille (Incor­rect. Pire que la gauche bobo, la droite bobards). Il ne s’est vis­i­ble­ment pas posé la ques­tion de savoir si les des­ti­nataires de ces insultes n’allaient pas être « meur­tris » et vivre « très mal » d’être ain­si qual­i­fiés.

D’autre part, face à l’ampleur de la con­tro­verse, Lau­rent Ruquier est sor­ti de son silence et a exprimé sur Twit­ter son sou­tien à Aymer­ic Caron. Selon lui, Alexan­dre Arcady aurait « défor­mé » les pro­pos du chroniqueur. « C’est Alexan­dre Arcady qui a été choqué et souhaitait couper cette séquence ! Pour finale­ment aller la racon­ter à sa façon ensuite ! », a‑t-il écrit sur son compte.

Votre notre portrait d’Aymeric Caron

Crédit pho­to : On n’est pas couché, émis­sion du 8 sep­tem­bre 2012

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Étienne Gernelle

PORTRAIT — « C’est le sys­tème de Franz. Il jette des gens dans un aquar­i­um puis il regarde com­ment ça se passe. » Entré au Point en 2001, Éti­enne Ger­nelle est une pure expéri­men­ta­tion de Franz-Olivi­er Gies­bert.

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coro­n­avirus.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision