Accueil | Actualités | Médias | Aurélie Filippetti prend la défense de « Sophie » Aram
Pub­lié le 2 octobre 2013 | Éti­quettes : ,

Aurélie Filippetti prend la défense de « Sophie » Aram

Sur Europe 1, Aurélie Filippetti a pris hier la défense de Sophia Aram - rebaptisée pour l'occasion « Sophie » par le ministre - face aux virulentes critiques dont la présentatrice est l'objet depuis le lancement de son émission « Jusqu'ici tout va bien » dont les scores d'audience sont catastrophiques.

Jugeant ces critiques « disproportionnées », le ministre de la culture a vanté le talent de l'humoriste et présentatrice puis s'est étonnée que l'on s'en prenne toujours avec autant de vigueur aux « jeunes qui commencent ». Sophia Aram, née en 1973, peut pourtant difficilement être considérée comme une novice du monde des médias où elle exerce depuis plusieurs années. Elle s'y est même fait, en tant que chroniqueuse radio, une spécialité des attaques violentes contre des personnalités politiques et des polémiques en tous genres qu'elle semble dorénavant moins apprécier depuis qu'elle en est devenue la cible.

Crédit photo : DR

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This