Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
France Inter : Filippetti à l’origine du départ de Frédéric Mitterrand ?
Publié le 

28 avril 2014

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | France Inter : Filippetti à l’origine du départ de Frédéric Mitterrand ?

France Inter : Filippetti à l’origine du départ de Frédéric Mitterrand ?

Moins d’un an après son lancement, l’émission « Jour de Fred » animée par Frédéric Mitterrand sur France Inter va s’arrêter fin juin.

Depuis sep­tem­bre 2013, l’an­cien min­istre de la Cul­ture de François Fil­lon ani­mait chaque soir du lun­di au jeu­di un entre­tien cul­turel. « J’en­tame ma céré­monie des adieux », a‑t-il iro­nisé en plein bicen­te­naire des adieux de Napoléon Ier à Fontainebleau. « Grâce à Philippe Val et Lau­rence Bloch, les deux dirigeants de France Inter, j’ai vécu une année très riche en don­nant la parole à de nom­breuses per­son­nal­ités de la cul­ture. Mais, désor­mais, je préfère me con­sacr­er à des pro­jets plus per­son­nels en revenant à la case départ », a‑t-il pour­suivi.

Mais cet arrêt volon­taire n’est, sem­ble-t-il, pas sans cause. Au Monde, Frédéric Mit­ter­rand dénonce en effet des pres­sions de la part d’Au­rélie Fil­ip­pet­ti, actuelle min­istre de la Cul­ture. « Depuis mon arrivée sur France Inter qui lui a forte­ment déplu, Aurélie Fil­ip­pet­ti me pour­suit d’une ani­mosité indigne de sa fonc­tion », a‑t-il avancé, rela­tant des appels télé­phoniques de la min­istre à la direc­tion de Radio France lors de son arrivée sur la sta­tion. « Je remer­cie Jean-Luc Hees et Philippe Val de ne pas avoir cédé et mon­tré leur indépen­dance », a souligné M. Mit­ter­rand, qui estime égale­ment que son nom « fait peur dans les chaînes de télévi­sion du ser­vice pub­lic où [il a] beau­coup de mal à être reçu pour pro­pos­er des pro­jets ».

« Je paye très cher mon engage­ment auprès de Nico­las Sarkozy, mais je ne regrette rien », a‑t-il con­clu. Des accu­sa­tions démen­ties par Aurélie Fil­ip­pet­ti qui a réa­gi, dans les colonnes du Monde : « Je m’é­tonne qu’il y ait encore des gens pour remet­tre en ques­tion mon attache­ment à l’indépen­dance de l’au­dio­vi­suel pub­lic. Je ne suis jamais inter­v­enue ni sur le choix des per­son­nes ni sur le con­tenu des pro­grammes. Jean-Luc Hess et l’ensem­ble des dirigeants de cette mai­son peu­vent en témoign­er. Je suis la min­istre qui a fait vot­er la loi la plus pro­gres­siste en faveur de cette totale indépen­dance. S’il en fal­lait une preuve, c’est l’an­cien directeur adjoint de cab­i­net de Frédéric Mit­ter­rand au min­istère de la cul­ture et de la com­mu­ni­ca­tion qui a été choisi pour diriger Radio France. Et c’est bien enten­du ce nou­veau prési­dent qui fait libre­ment le choix de sa grille de ren­trée. Il est donc pour le moins savoureux de lire que je serais à l’o­rig­ine du départ de Frédéric Mit­ter­rand de France Inter et de la fin de son émis­sion. »

Voir notre infographie de Radio France

Crédit pho­to : hen­ner­in­time via Flickr (cc)

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Étienne Gernelle

PORTRAIT — « C’est le sys­tème de Franz. Il jette des gens dans un aquar­i­um puis il regarde com­ment ça se passe. » Entré au Point en 2001, Éti­enne Ger­nelle est une pure expéri­men­ta­tion de Franz-Olivi­er Gies­bert.

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coro­n­avirus.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision