Accueil | Actualités | Médias | France Inter : François Rollin n’était « pas assez bien-pensant » pour Patrick Cohen
Pub­lié le 22 octobre 2015 | Éti­quettes : , , ,

France Inter : François Rollin n’était « pas assez bien-pensant » pour Patrick Cohen

Viré de France Inter en juin dernier, François Rollin revient à la charge contre ses anciens employeurs.

Interrogé sur son spectacle, « Le professeur Rollin se rebiffe », sur lemonde.fr, celui-ci est revenu sur son éviction brutale. « Je ne m'y attendais absolument pas. Il n'y a pas eu le moindre coup de semonce. Tout au long de l'année, les commentaires étaient élogieux. Lorsque la direction m'a convoqué avant l'été, je pensais qu'elle voulait me changer de jour. J'étais vraiment loin du compte », a-t-il expliqué, toujours stupéfait.

D'après lui, il n'était « pas assez bien-pensant pour Patrick Cohen », le boss de la matinale coutumier des listes noires de « cerveaux malades ». Et Rollin d'ajouter : « C'est très difficile de savoir ce que lui en pense parce qu'il s'est montré, sur cet épisode, d'une grossièreté et d'une lâcheté insoupçonnables. Il ne m'a pas dit un mot, ne m'a pas envoyé ou fait passer le moindre message, le moindre SMS. Même pas le minimum de la courtoisie. Mon estime pour ce garçon en a pris un coup. »

Plus loin, l'ancien chroniqueur rappelle qu'il n'est pas « l'homme de l'indignation sur commande » et qu'il refuse d'agiter « à chaque instant le spectre de l'amalgame et de la stigmatisation », à l'instar d'une Sophia Aram qui « se répand en discours compassionnels sur la banlieue et les pauvres musulmans stigmatisés ».

Concernant François Morel, autre chroniqueur de la matinale, « il est indéboulonnable », estime François Rollin. « C'est pourquoi il s'est permis de faire une chronique sur mon départ qui est un modèle de solidarité et de finesse », conclut-il. Au final, France Inter n'aura été qu'une « péripétie », un épisode au goût amer.

Crédit photo : DR

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Share This