Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Accueil | Veille médias | Arnault croque un bout de Perdriel
Arnault croque un bout de Perdriel

12 mai 2021

Temps de lecture : < 1 minute

Accueil | Veille médias | Arnault croque un bout de Perdriel

Arnault croque un bout de Perdriel

Arnault croque un bout de Perdriel

Le titre est un peu énigmatique, avouons-le. Les Éditions Croque Futur de Claude Perdriel passent partiellement dans la poche de Bernard Arnault.

Croque Futur

Les édi­tions éponymes c’est Chal­lenges, His­to­ria, L’Histoire, Sci­ences et Avenir – La Recherche. De son côté, Chal­lenges avait vu un curieux aller-retour de Renault dans son cap­i­tal avant la sor­tie de Car­los Ghosn. Devant les pertes, le con­struc­teur auto­mo­bile s’était défaussé. Alors vint Arnault.

Claude et Bernard sont dans un bateau

Claude Per­driel, 94 ans aux ceris­es mais bon pied bon œil, voulait assur­er la péren­nité de son groupe après des pertes sig­ni­fica­tives en 2018, 2019 et 2020. Bernard Arnault après Les Échos, Le Parisien, Radio Clas­sique et des intérêts dans L’Opinion n’avait rien con­tre ajouter quelques titres à son cha­peau. L’élection prési­den­tielle de 2022 approche et — même si les titres en ques­tion ne sont pas directe­ment poli­tiques — ils sont déjà cul­turelle­ment du côté libéral lib­er­taire ou lib­er­taire libéral, et peu­vent con­tribuer à créer l’ambiance. Bernard va donc met­tre 8 jolis mil­lions d’euros sous forme d’augmentation de cap­i­tal via sa hold­ing de presse UFIPAR. Claude garde 60% …pour le moment. Les rédac­tions sont spec­ta­tri­ces et atten­dent, mi-figue mi-raisin, de voir de quel côté penchera la bal­ance, mais les courbes d’âge lais­sent prévoir assez facile­ment que ne sera pas du côté de Claude.

Publicité

Derniers portraits ajoutés

Edward Snowden

PORTRAIT — À l’o­rig­ine des infor­ma­tions qui ont provo­qué une crise poli­tique et diplo­ma­tique d’am­pleur inter­na­tionale, Edward Snow­den, jeune infor­mati­cien et ancien employé de la NSA, est le citoyen mon­di­al qui a dom­iné la scène médi­a­tique de ces dernières années.

Guillaume Roquette

PORTRAIT — La nom­i­na­tion de Guil­laume Roquette à la tête de la rédac­tion du Figaro mag­a­zine est le couron­nement d’un par­cours dis­cret mais sans faute. Elle est aus­si le signe d’un dur­cisse­ment de la presse de « droite » du à l’al­ter­nance, avec le pas­sage du directeur de la rédac­tion de Valeurs actuelles au Figaro magazine.

Julian Assange

PORTRAIT — Avant Edward Snow­den, avant Bradley Man­ning, il y avait Julian Assange. Ancien infor­mati­cien et hack­er, fon­da­teur de la plate­forme Wik­iLeaks, Julian Assange s’est attiré les foudres du gou­verne­ment améri­cain lorsqu’il a mis en lumière les dessous de la guerre d’Irak.

Emmanuel Kessler

PORTRAIT — Né en 1963 à Paris, d’un père directeur de recherche au CNRS et d’une mère qui enseignait le judaïsme, Emmanuel Kessler a eu une for­ma­tion philosophique, avant de com­mencer à tra­vailler en 1986 pour la Gazette des Communes.

Patrick de Carolis

PORTRAIT — Dis­cret, fier de ses racines provençales, n’ayant jamais caché sa foi chré­ti­enne et réputé proche de la Droite (ten­dance chi­raqui­enne) mais au cen­tre des réseaux de pou­voir (Le Siè­cle), accusé de pla­giat et pro­mo­teur de la diver­sité à France Télévi­sions, Patrick de Car­o­lis est un OVNI médiatique.