Accueil | Actualités | Médias | Accusé d’antisémitisme, Siné attaque Le Point et BHL
Pub­lié le 3 mars 2016 | Éti­quettes : , , , , ,

Accusé d’antisémitisme, Siné attaque Le Point et BHL

Siné en a marre ! Qualifié une nouvelle fois d'antisémite par l'autoproclamé philosophe Bernard-Henri Lévy (photo) dans les colonnes du Point (la fois de trop) le caricaturiste Siné a décidé d’attaquer en diffamation.

« Siné, pourtant peu susceptible, en a plus que marre des insultes obsessionnelles (raciste, antisémite) proférées à la moindre occasion et dans tous les médias par Bernard-Henri Lévy (...) Il a décidé de le poursuivre pour injures et diffamation », a annoncé son journal, Siné Mensuel, à l'AFP lundi 29 février 2016.

En janvier dernier, dans Le Point, Bernard-Henri Lévy l'avait présenté comme « un ancien de Charlie, viré pour antisémitisme et racisme ». Ancienne figure de Charlie Hebdo, licencié par Philippe Val pour avoir fait une blague sur la conversion intéressée au judaïsme du fils de Nicolas Sarkozy, Siné appelle également à signer une pétition pour le soutenir.

Informé de cette plainte, BHL a réagi en déclarant que « Monsieur Siné peut raconter ce qu'il veut et faire tous les procès du monde. Rien n'effacera la honte des propos tenus, en 2008, sur la 'fiancée juive' du fils de Sarkozy ». Si simplement évoquer la religion d’une personne est assimilé à de l’antisémitisme, les tribunaux risquent l’engorgement…

Crédit photo : bertranddelanoe via Flickr (cc)

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This