Hollande / Léonarda : excès de flux
Le CSA rappelle à l’ordre BFMTV sur le temps de parole du FN

Le CSA rappelle à l’ordre BFMTV sur le temps de parole du FN

Télécharger en PDF

En bien ou en mal, l’important est qu’on parle de soi ? Pas sûr pour le Front National. Dans un communiqué publié ce mercredi 19 mars, le CSA rappelle à l’ordre BFMTV, qui aurait donné trop de temps de parole « sur le plan national » au FN à l’occasion des municipales.

Se basant sur des chiffres qui montrent qu’entre le 10 février et le 14 mars, BFMTV a alloué au Front national 43,23% (soit 33 minutes) du temps consacré à la couverture de la campagne nationale des élections municipales, le régulateur a appeler la chaîne à « procéder d’urgence aux réajustements qui s’imposent au regard du principe d’équité avant le premier tour de l’élection municipale ». Celle-ci avait jusqu’à aujourd’hui 21 mars pour rééquilibrer.

Cependant, ces chiffres sont à nuancer. En effet, ils ne concernent que les sujets qui traitent des municipales sur un plan national, et non local. Or ceux-ci sont plutôt rares et ne représentent que 54 minutes et 20 secondes pour BFMTV (sur quatre semaines), dont 23 minutes (environ 43%) consacrées au Front National. De plus, ces 23 minutes sont essentiellement axées autour des fameux candidats « malgré eux » du FN… pas vraiment un sujet favorable pour le parti frontiste.

« Notre couverture locale montre que nous respectons l’équilibre, ajoute Hervé Béroud. Au plan local, nous avons ainsi consacré 2h47 aux listes PS, 2h30 aux listes UMP et 54 minutes aux listes FN », a assuré le directeur de la rédaction de BFMTV, Hervé Béroud.

Cela n’a pas suffi au CSA qui, dans son rapport, « a relevé que le traitement de l’actualité électorale au niveau national est caractérisé par le faible accès à l’antenne des représentants de l’UMP et du parti socialiste ainsi que par la persistance de la surreprésentation du Front national ». « Le Conseil appelle très fermement l’attention de BFM TV sur la nécessité de procéder d’urgence aux réajustements qui s’imposent au regard du principe d’équité avant le premier tour de l’élection municipale », met-il en garde.

À BFMTV, on assure que le rééquilibrage est en cours. « Nous prenons acte de ce rappel à l’ordre. BFMTV respectera bien la loi et atteindra l’équité au 21 mars à minuit, comme celle-ci l’impose », a réagi M. Béroud.

Vous appréciez le travail de l'OJIM et vous avez apprécié cet article, aidez-nous !

Aidez l'Ojim à se développer !

Le travail de l’Ojim se développe avec des correspondants en Italie, en Suisse, en Allemagne, en Pologne et bientôt en Hongrie. Nous avons pu vous proposer des analyses de la presse européenne sur les viols de Cologne, sur la véritable situation des médias en Pologne, des dossiers fournis sur les censures et les auto censures des grands médias. Nous frôlons les 200 portraits de journalistes et ceux ci sont de plus en plus lus y compris à l’université et dans les écoles de journalisme. Mais le nerf de la guerre ne suit pas toujours, si vous voulez nous aider c’est facile et vous bénéficiez d’une déduction fiscale :
En donnant 30 euros vous financez les brèves d'une journée de publication et ceci ne vous coûte que 10 euros après déduction fiscale
En donnant 100 euros vous nous aidez à couvrir les frais d'un portrait et ceci ne vous coûte que 33 euros après déduction fiscale
En donnant 200 euros vous financez un dossier et ceci ne vous coute que 66 euros après déduction fiscale
En donnant 400 euros vous financez une infographie ou une vidéo et ceci ne vous coûte que 133 euros après déduction fiscale.
Vous pouvez payer en ligne ci-dessous ou nous envoyer un chèque à OJIM 48 bd de la Bastille 75012 Paris. Pour ceux qui veulent recevoir le reçu fiscal de déduction merci de nous indiquer votre adresse physique.
Le petit cochon de l'Ojim vous remercie et vous souhaite une grande année 2016.


Claude Chollet
Président de l'OJIM

Si vous ne souhaitez pas utiliser PayPal

Vous trouverez ci-dessous notre IBAN :
FR76 3000 3030 5200 0505 4097 265 (Société Générale)
Bénéficiaire : OJIM, 48 bd de la Bastille 75012 Paris.

Abonnez-vous à la newsletter de l'Ojim, cliquez ici.

Voir les portraits de l'Ojim

Retrouvez l'Ojim sur Facebook