Vanessa Descouraux
La pétition du Collectif des usagers des médias financés par la redevance connaît un vif succès

La pétition du Collectif des usagers des médias financés par la redevance connaît un vif succès

Télécharger en PDF

Le 9 février l’Ojim informait ses lecteurs du lancement par le Collectif des usagers du service public de l’audiovisuel d’une pétition nationale pour le respect du pluralisme dans les médias financés par la redevance.

Relayée par Valeurs Actuelles en bandeau sur sa couverture, Causeur, Contribuables associés, Dreuz Info et très reprise sur d’autres sites et sur les réseaux sociaux, la pétition a déjà largement dépassé les 10 000 signatures.

Dans un genre involontairement comique, Libération en ligne du 10 février sous la signature de Daniel Carzon « … ne voit pas bien en quoi le pluralisme dans les médias publics serait mis en danger par un gauchisme omniprésent et omnipotent » et d’accuser la pétition de vouloir « faire pencher la balance vers un populisme exacerbé qui a tout à voir sauf avec le peuple ». Il est vrai que le groupe de Monsieur Drahi a tout du « populaire » !

Les réactions sur Facebook ont été nombreuses, les internautes s’interrogeant parfois sur l’aspect tardif d’une telle réaction alors que la matinale de France Inter donne l’exemple d’un sectarisme sans pareil à travers ses chroniqueurs et ses pseudo humoristes pour ne prendre que cet exemple. D’autres s’interrogent sur l’aspect ponctuel de l’entreprise et sur son devenir. Le Collectif a confirmé que la pétition servira de base pour interpeller les différents candidats à l’élection présidentielle de 2017 et enregistrer leurs intentions dans ce cadre.

La pétition du Collectif continue sur change.org.

Vous appréciez le travail de l'OJIM et vous avez apprécié cet article, aidez-nous !

Aidez l'Ojim à se développer !

Le travail de l’Ojim se développe avec des correspondants en Italie, en Suisse, en Allemagne, en Pologne et bientôt en Hongrie. Nous avons pu vous proposer des analyses de la presse européenne sur les viols de Cologne, sur la véritable situation des médias en Pologne, des dossiers fournis sur les censures et les auto censures des grands médias. Nous frôlons les 200 portraits de journalistes et ceux ci sont de plus en plus lus y compris à l’université et dans les écoles de journalisme. Mais le nerf de la guerre ne suit pas toujours, si vous voulez nous aider c’est facile et vous bénéficiez d’une déduction fiscale :
En donnant 30 euros vous financez les brèves d'une journée de publication et ceci ne vous coûte que 10 euros après déduction fiscale
En donnant 100 euros vous nous aidez à couvrir les frais d'un portrait et ceci ne vous coûte que 33 euros après déduction fiscale
En donnant 200 euros vous financez un dossier et ceci ne vous coute que 66 euros après déduction fiscale
En donnant 400 euros vous financez une infographie ou une vidéo et ceci ne vous coûte que 133 euros après déduction fiscale.
Vous pouvez payer en ligne ci-dessous ou nous envoyer un chèque à OJIM 48 bd de la Bastille 75012 Paris. Pour ceux qui veulent recevoir le reçu fiscal de déduction merci de nous indiquer votre adresse physique.
Le petit cochon de l'Ojim vous remercie et vous souhaite une grande année 2016.


Claude Chollet
Président de l'OJIM

Si vous ne souhaitez pas utiliser PayPal

Vous trouverez ci-dessous notre IBAN :
FR76 3000 3030 5200 0505 4097 265 (Société Générale)
Bénéficiaire : OJIM, 48 bd de la Bastille 75012 Paris.

Abonnez-vous à la newsletter de l'Ojim, cliquez ici.

Voir les portraits de l'Ojim

Retrouvez l'Ojim sur Facebook