France Télévisions : Coca-Cola n’aime pas la critique !

France Télévisions : Coca-Cola n’aime pas la critique !

France Télévisions : Coca-Cola n’aime pas la critique !

Télécharger en PDF

Mécontent d’un documentaire à charge, Coca-Cola aurait retiré toutes ses publicités de France Télévisions pour l’année 2013, selon le Canard Enchaîné du 30 janvier.

Si le Canard ne cite pas ses sources, il semble très sûr de lui, parlant d’une lettre reçue par la direction suite au documentaire « Coca-Cola : la formule secrète » d’Olivia Mokiejewski, diffusé sur France 2 le 8 janvier 2013 dans l’émission « Infrarouge », où la journaliste montre notamment l’effet volontairement addictif du Coca-Cola et sa responsabilité dans l’obésité des adolescents. Ainsi le géant américain de la boisson gazeuse aurait-il « écrit à Rémy Pfimlin pour se plaindre et ajouter qu’il sucre sa pub en 2013 sur les chaînes du groupe public. Quelque 2 millions d’euros de manque à gagner, selon des sources internes, chiffres que ne confirme pas l’entourage du pédégé ».

Bruno Belliat, directeur de la communication du groupe France Télévisions, contacté par Rue89, a nié l’existence de cette lettre : « S’il y a une lettre, elle n’a pas dû arriver chez France Télévisions publicité. Nous sommes le 30 janvier, je ne sais donc pas ce que Coca-Cola a prévu pour son budget publicitaire. Par ailleurs, je ne peux pas me prononcer sur les décisions internes et stratégiques de Coca-Cola. La seule chose que je peux vous dire, c’est qu’en 2012, ils ont été fortement présents pour les Jeux olympiques. »

De son côté, Coca-Cola ne laisse rien transparaître. « On ne souhaite pas communiquer sur notre relation avec France 2. Cela reste entre nous et France Télévisions », a déclaré la firme à Rue89.

Crédit photo : DeusXFlorida via Flickr (cc)

Vous appréciez le travail de l'OJIM et vous avez apprécié cet article, aidez-nous !

Aidez l'Ojim à se développer !

Le travail de l’Ojim se développe avec des correspondants en Italie, en Suisse, en Allemagne, en Pologne et bientôt en Hongrie. Nous avons pu vous proposer des analyses de la presse européenne sur les viols de Cologne, sur la véritable situation des médias en Pologne, des dossiers fournis sur les censures et les auto censures des grands médias. Nous frôlons les 200 portraits de journalistes et ceux ci sont de plus en plus lus y compris à l’université et dans les écoles de journalisme. Mais le nerf de la guerre ne suit pas toujours, si vous voulez nous aider c’est facile et vous bénéficiez d’une déduction fiscale :
En donnant 30 euros vous financez les brèves d'une journée de publication et ceci ne vous coûte que 10 euros après déduction fiscale
En donnant 100 euros vous nous aidez à couvrir les frais d'un portrait et ceci ne vous coûte que 33 euros après déduction fiscale
En donnant 200 euros vous financez un dossier et ceci ne vous coute que 66 euros après déduction fiscale
En donnant 400 euros vous financez une infographie ou une vidéo et ceci ne vous coûte que 133 euros après déduction fiscale.
Vous pouvez payer en ligne ci-dessous ou nous envoyer un chèque à OJIM 48 bd de la Bastille 75012 Paris. Pour ceux qui veulent recevoir le reçu fiscal de déduction merci de nous indiquer votre adresse physique.
Le petit cochon de l'Ojim vous remercie et vous souhaite une grande année 2016.


Claude Chollet
Président de l'OJIM

Si vous ne souhaitez pas utiliser PayPal

Vous trouverez ci-dessous notre IBAN :
FR76 3000 3030 5200 0505 4097 265 (Société Générale)
Bénéficiaire : OJIM, 48 bd de la Bastille 75012 Paris.

Abonnez-vous à la newsletter de l'Ojim, cliquez ici.

Voir les portraits de l'Ojim

Retrouvez l'Ojim sur Facebook