Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Zemmour chez Ruquier : un faussaire dans une émission de faussaire selon Schneidermann

9 octobre 2014

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Zemmour chez Ruquier : un faussaire dans une émission de faussaire selon Schneidermann

Zemmour chez Ruquier : un faussaire dans une émission de faussaire selon Schneidermann

9 octobre 2014

Samedi soir dans « On n’est pas couché » sur France 2, Éric Zemmour était l’invité de son ex-patron pour présenter son dernier livre, « Le Suicide français » (Albin Michel).

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’ensem­ble du plateau était hos­tile à l’écrivain et à sa thèse. Pour­tant, ce n’est pas encore suff­isant aux yeux de Daniel Schnei­der­mann qui par­le quant à lui de « bon traite­ment du faussaire ».

Si le patron du site @rrêt sur Images admet, dans une tri­bune pub­liée sur Rue89, que tous ont répété en chœur « que le livre du faus­saire, “Le Sui­cide français”, est un livre sans références, sans notes, dans lequel toutes les cita­tions sont un peu truquées, tous les chiffres un peu biaisés », celui-ci va jusqu’à dénon­cer l’émis­sion elle-même : « Seule­ment voilà : le faus­saire est sym­pa. Il est à la mode : c’est le faus­saire dont on par­le. Il fait la cou­ver­ture des mag­a­zines de droite. Et il fait le spec­ta­cle : Zem­mour con­tre Cohn-Ben­dit, Zem­mour con­tre Caron, Zem­mour con­tre Salamé, Zem­mour con­tre la comé­di­enne québe­coise Anne Dor­val, Zem­mour con­tre Le Siè­cle », écrit-il en effet.

Et celui-ci d’a­jouter que, « surtout, le faus­saire est un copain. Il y a peu, c’est lui qui siégeait dans la bande à Ruquier, par­mi ses pro­cureurs d’aujourd’hui. Après la joute, on partagera une coupe ensem­ble, en évo­quant le bon vieux temps. »

Pour con­clure, Daniel Schnei­der­mann estime que « dénon­cer vrai­ment le faus­saire, ce serait dénon­cer l’émission elle-même, et s’avouer comme une émis­sion faus­saire, qui pro­duit de faux débats, comme d’autres de la fausse monnaie ».

Voir notre portrait d’Éric Zemmour, une certaine idée du journalisme à la française

Crédit pho­to : DR

Mots-clefs :

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Derniers portraits ajoutés