Accueil | Actualités | Médias | Une pétition demande au CSA de rappeler à l’ordre France Inter
Pub­lié le 8 février 2016 | Éti­quettes : ,

Une pétition demande au CSA de rappeler à l’ordre France Inter

La magouille de France Inter datant de novembre dernier refait parler d'elle sur les réseaux sociaux.

Il y a trois mois, suite aux attentats du 13 novembre à Paris, le site internet de France Inter avait modifié en douce le titre d'un de ses anciens articles (publié le 14 septembre 2015), qui décrivait l'infiltration de terroristes parmi les réfugiés comme un « fantasme ». En effet, après que la police ait retrouvé au moins un passeport syrien sur l'un des auteurs de l'attaque du Bataclan, cette affirmation aussi naïve que méprisante devait disparaître. Ainsi le titre est-il passé de « Réfugiés : le fantasme de l'infiltration terroriste » à « Des terroristes parmi les migrants ? »

Mais c'était sans compter sur la vigilance des internautes, qui ont eu tôt fait de remarquer l'imposture. Aujourd'hui encore, cette manipulation n'a pas été oubliée : sur le site CitizenGO, une pétition rassemble près de 7 000 personnes pour dire « non à la désinformation ».

Pour les signataires, France Inter a « bafoué le respect dû à ses auditeurs et lecteurs » avec ce « mensonge honteux » qui constitue une « violation manifeste de la Charte d’éthique professionnelle des journalistes ». « Sans chercher à savoir qui de la journaliste ou de la station était à l'initiative », les pétitionnaires réclament « que le CSA condamne le procédé de camouflage employé ».

En somme, qu'il fasse son devoir de gendarme de l'audiovisuel, chose qui n'a pas encore été accomplie au sujet de cette manipulation d’exception. Et l'auteur de la pétition, Jacques Cenguit, de conclure : « Si une modification de l'information doit être faite, elle ne doit pas camoufler l'information communiquée initialement. »

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Share This