Accueil | Actualités | Médias | Une pétition demande au CSA de rappeler à l’ordre France Inter
Pub­lié le 8 février 2016 | Éti­quettes : ,

Une pétition demande au CSA de rappeler à l’ordre France Inter

La magouille de France Inter datant de novembre dernier refait parler d'elle sur les réseaux sociaux.

Il y a trois mois, suite aux attentats du 13 novembre à Paris, le site internet de France Inter avait modifié en douce le titre d'un de ses anciens articles (publié le 14 septembre 2015), qui décrivait l'infiltration de terroristes parmi les réfugiés comme un « fantasme ». En effet, après que la police ait retrouvé au moins un passeport syrien sur l'un des auteurs de l'attaque du Bataclan, cette affirmation aussi naïve que méprisante devait disparaître. Ainsi le titre est-il passé de « Réfugiés : le fantasme de l'infiltration terroriste » à « Des terroristes parmi les migrants ? »

Mais c'était sans compter sur la vigilance des internautes, qui ont eu tôt fait de remarquer l'imposture. Aujourd'hui encore, cette manipulation n'a pas été oubliée : sur le site CitizenGO, une pétition rassemble près de 7 000 personnes pour dire « non à la désinformation ».

Pour les signataires, France Inter a « bafoué le respect dû à ses auditeurs et lecteurs » avec ce « mensonge honteux » qui constitue une « violation manifeste de la Charte d’éthique professionnelle des journalistes ». « Sans chercher à savoir qui de la journaliste ou de la station était à l'initiative », les pétitionnaires réclament « que le CSA condamne le procédé de camouflage employé ».

En somme, qu'il fasse son devoir de gendarme de l'audiovisuel, chose qui n'a pas encore été accomplie au sujet de cette manipulation d’exception. Et l'auteur de la pétition, Jacques Cenguit, de conclure : « Si une modification de l'information doit être faite, elle ne doit pas camoufler l'information communiquée initialement. »

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This