Accueil | Actualités | Médias | Une fusillade à Charlie Hebdo fait 12 morts
Pub­lié le 8 janvier 2015 | Éti­quettes :

Une fusillade à Charlie Hebdo fait 12 morts

Ce mercredi matin vers 11h30 deux hommes armés et cagoulés sont entrés dans les locaux de Charlie Hedbo, rue Nicolas Appert à Paris, et ont ouvert le feu.

Le bilan est lourd : 12 morts, dont deux policiers et les dessinateurs Charb, Cabu, Tignous et Wolinski. Provisoire également, 4 blessés graves étant toujours entre la vie et la mort. Les agresseurs, qui sont entrés dans le bâtiment aux cris de « Allahu Akbar », étaient munis d'armes de guerre : une kalachnikov, un fusil à pompe et un lance-roquette. Après le massacre, ils ont pris la fuite après avoir froidement abattu, sur le trottoir, un policier au sol.

Avant de monter à bord de leur véhicule, qu'ils abandonneront dans le XIXème arrondissement, les deux individus ont crié avoir « vengé le prophète Mohammed » et avoir « tué Charlie Hebdo ». Ils sont à l'heure actuelle toujours en fuite, alors que la France a relevé son plan vigipirate au plus haut seuil d'alerte. Dans la journée, l'ensemble de la classe politique française et internationale, de Barack Obama à Vladimir Poutine en passant par l'ONU, a condamné fermement cet attentat, dénonçant une attaque intolérable contre la liberté d'expression face à l'obscurantisme.

En novembre 2011, l'hebdomadaire satirique avait déjà été incendié suite à la publication de caricatures du prophète Mahomet. Depuis 8 ans, Charlie Hebdo recevait des menaces régulièrement et était placé sous protection policière permanente.

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

5% récolté
Objec­tif : mars 2019 ! Nous avons récolté 100,00€ sur 2.000,00€. Vous appré­ciez notre tra­vail ? Rejoignez les dona­teurs de l’Ojim !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux