Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Un vice-président du CFCM juge « inadmissibles » les nouvelles caricatures de Charlie

20 janvier 2015

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Un vice-président du CFCM juge « inadmissibles » les nouvelles caricatures de Charlie

Un vice-président du CFCM juge « inadmissibles » les nouvelles caricatures de Charlie

Invité sur RFI à commenter la dernière une de Charlie Hebdo, l’un des vice-présidents du Conseil français du culte musulman (CFCM), Ahmet Ogras, a jugé « inadmissible » cette récidive du journal satirique, qui a à nouveau caricaturé Mahomet.

Une semaine après l’at­taque dont il a été vic­time, « Char­lie » a en effet fait sa une sur le prophète de l’is­lam, la larme à l’œil, ten­ant à la main une pan­car­te « Je suis Char­lie ». Au-dessus est écrit : « Tout est pardonné. »

« Il est inad­mis­si­ble, dans cette con­jonc­ture actuelle, de per­sis­ter et de sign­er. Il y a trou­ble de l’or­dre (pub­lic) en provo­quant les per­son­nes, en humiliant 2 mil­liards de per­son­nes aujour­d’hui. On pou­vait s’ex­primer dif­férem­ment », a estimé celui qui est égale­ment le prési­dent du Comité de coor­di­na­tion des musul­mans turcs de France (CCMTF).

Et s’il ne « con­damne pas » la cou­ver­ture de l’heb­do­madaire, M. Ogras con­fie qu’il « ne la com­prend pas ». Des pro­pos qui inter­vi­en­nent dans un con­texte inter­na­tion­al ten­du : depuis plusieurs jours de nom­breux pays musul­mans sont en ébul­li­tion suite à ce qu’ils con­sid­èrent comme une nou­velle provo­ca­tion. Des grandes man­i­fes­ta­tions ont été organ­isées, entre autres, en Algérie, au Pak­istan, en Iran, en Turquie, au Séné­gal, au Mali, au Niger ou encore en Tchétchénie, virant par­fois à l’émeute et aux actes anti-français.

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Derniers portraits ajoutés

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Élisabeth Laborde

PORTRAIT — Anci­enne attachée de presse de Matthieu Pigasse, auquel elle doit sa mobil­ité pro­fes­sion­nelle ful­gu­rante, Élis­a­beth Labor­de est l’archétype de la « dircom » fémin­iste et bobo qui veut remod­el­er le monde de l’entreprise à son l’aune des mantras pro­gres­sistes contemporains.

Pascal Praud

PORTRAIT — Loin d’être l’homologue français de Tuck­er Carl­son ou de Sean Han­ni­ty comme le fan­tasme la presse de gauche, Pas­cal Praud prof­ite d’un cli­mat poli­tique trou­blé et d’une cen­sure gran­dis­sante pour endoss­er le rôle des “porte-parole des Mar­cel au bistrot” et faire grimper les audiences.

Glenn Greenwald

PORTRAIT — Ancien avo­cat d’af­faires, par la suite spé­cial­isé dans les lit­iges civiques et con­sti­tu­tion­nels, Glenn Green­wald est depuis près de 20 ans entière­ment dédié à la défense lit­térale et intran­sigeante de la con­sti­tu­tion améri­caine et de ses garanties en matière de lib­ertés individuelles.

Yann Barthès

PORTRAIT — Avec sa belle gueule et sa décon­trac­tion cor­ro­sive, Yann Barthès est devenu en quelques années le gen­dre idéal de la mère de famille con­seil­lère déco dans le Marais, ou son fan­tasme télé le plus avouable.