Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Un Midi pas si Libre que ça…

26 août 2016

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Un Midi pas si Libre que ça…

Un Midi pas si Libre que ça…

Dernièrement, pour dénoncer la partialité du quotidien et son hostilité à son égard, Robert Ménard a fait placarder dans sa ville de Béziers des affiches peu flatteuses pour le Midi Libre.

Sur l’af­fiche, le Midi Libre, l’un des plus impor­tants quo­ti­di­ens de la Presse Quo­ti­di­enne Régionale (PQR), est décrit comme un jour­nal tenu « en laisse ». Par qui ? Par son pro­prié­taire, Jean-Michel Baylet, actuel min­istre de l’amé­nage­ment du ter­ri­toire… Est-ce vrai­ment une réal­ité ? Comme en con­clut le site Lengadoc-info, « oh que oui ! ».

Tout d’abord, il con­vient de nuancer une chose : le Midi Libre a bien eu à sa tête M. Baylet durant de longues années, mais ce dernier a été rem­placé au moment de sa nom­i­na­tion dans le nou­veau gou­verne­ment Valls en févri­er dernier. Qui lui a donc suc­cédé ? Marie-France Marc­hand-Baylet, son ex-femme et… actuelle épouse de Lau­rent Fabius, min­istre des Affaires étrangères ! D’ailleurs, celle-ci s’est dis­tin­guée récem­ment en faisant retir­er des pas­sages la con­cer­nant dans un arti­cle de L’Obs. De quoi don­ner une idée de sa con­cep­tion de la presse et de l’ingérence gou­verne­men­tale dans les colonnes des journaux.

Aus­si, les jour­nal­istes du Midi Libre se sont défendus, dans un com­mu­niqué, de toute obéis­sance à un quel­conque action­naire ou dirigeant. Pour ces derniers, « le traite­ment et la hiérar­chi­sa­tion des infor­ma­tions appar­ti­en­nent aux seuls jour­nal­istes. Quel que soit l’actionnaire majori­taire. Quelles que soient les pres­sions exer­cées par les dirigeants poli­tiques ou les acteurs économiques ». Une fois de plus, comme le souligne Lengadoc-info, les faits prou­vent le contraire.

En effet, Le Midi Libre et La Dépêche, appar­tenant au même groupe, n’ont-ils pas été les seuls jour­naux à avoir applau­di le dernier remaniement min­istériel (qui fai­sait entr­er Baylet au gou­verne­ment) ? Sans doute une incroy­able coïn­ci­dence… Aus­si, comme l’a relevé Dominique Reynié, can­di­dat LR-UDI aux dernières régionales, La Dépêche a (étrange­ment) accordé une expo­si­tion médi­a­tique démesurée à Car­o­line Del­ga, la can­di­date socialiste.

Un Midi pas si Libre que ça...

Un Midi pas si Libre que ça… Cliquez pour zoomer.

Mais n’allez pas y avoir un quel­conque rap­port entre cette dif­férence de traite­ment et l’al­liance entre le Par­ti Social­iste et le Par­ti Rad­i­cal de gauche présidé par Jean-Michel Baylet ! Com­ment expli­quer égale­ment que les deux jour­naux du groupe aient gardé le silence durant deux longs mois sur la con­damna­tion de Béa­trice Négri­er, vice-prési­dente PS du con­seil région­al d’Oc­c­i­tanie, pour détourne­ment de fonds ? Là encore, un pur oubli.

Enfin, il est inutile de pré­cis­er que le Midi Libre n’a évidem­ment jamais évo­qué les déboires de son ancien prési­dent, M. Baylet, au cœur d’une étrange affaire de trans­ac­tion secrète avec son assis­tance par­lemen­taire qui l’ac­cuse de coups et blessures. Vous avez dit indépendance ?

Publicité

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Derniers portraits ajoutés

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coronavirus.

Bernard de la Villardière

PORTRAIT — Bernard de la Vil­lardière, né Bernard Berg­er de la Vil­lardière, est un jour­nal­iste et ani­ma­teur de télévi­sion et de radio français. Né en mars 1958 au Rheu, dans le départe­ment d’Ille-et-Vilaine en Bre­tagne, il a trois frères et est désor­mais père de qua­tre enfants.

Alexis Orsini

PORTRAIT — Alex­is Orsi­ni traque les dés­in­for­ma­teurs tous azimuts pour 20 Min­utes. Il se dis­tingue régulière­ment par son manque de scrupules dans la véri­fi­ca­tion des faits et sa célérité à point­er du doigt l’extrême-droite, comme nom­bre de ses confrères

Ruth Elkrief

PORTRAIT — Par­ti­sane d’une droite libérale lib­er­taire et mod­érée, Ruth Elkrief a tou­jours affiché une détes­ta­tion du Front nation­al. Elle défend vigoureuse­ment les droits de l’homme en France, et ceux du sion­isme en Israël.

Franz-Olivier Giesbert

PORTRAIT — Celui qui a quit­té début 2014 la direc­tion du Point a passé sa vie dans une ambiguïté toute assumée avec philoso­phie, jonglant entre la droite et la gauche, entre la cam­pagne et la ville, entre les chèvres et le Siè­cle, entre l’indépendance et la con­nivence. FOG, c’est la schiz­o­phrénie réfléchie.