L'Observatoire du journalisme est en régime d'été jusqu'au 22 août : au programme, les rediffusions de nos meilleures publications du premier semestre 2022.
Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Un Midi pas si Libre que ça…

26 août 2016

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Un Midi pas si Libre que ça…

Un Midi pas si Libre que ça…

26 août 2016

Temps de lecture : 2 minutes

Dernièrement, pour dénoncer la partialité du quotidien et son hostilité à son égard, Robert Ménard a fait placarder dans sa ville de Béziers des affiches peu flatteuses pour le Midi Libre.

Sur l’af­fiche, le Midi Libre, l’un des plus impor­tants quo­ti­di­ens de la Presse Quo­ti­di­enne Régionale (PQR), est décrit comme un jour­nal tenu « en laisse ». Par qui ? Par son pro­prié­taire, Jean-Michel Baylet, actuel min­istre de l’amé­nage­ment du ter­ri­toire… Est-ce vrai­ment une réal­ité ? Comme en con­clut le site Lengadoc-info, « oh que oui ! ».

Tout d’abord, il con­vient de nuancer une chose : le Midi Libre a bien eu à sa tête M. Baylet durant de longues années, mais ce dernier a été rem­placé au moment de sa nom­i­na­tion dans le nou­veau gou­verne­ment Valls en févri­er dernier. Qui lui a donc suc­cédé ? Marie-France Marc­hand-Baylet, son ex-femme et… actuelle épouse de Lau­rent Fabius, min­istre des Affaires étrangères ! D’ailleurs, celle-ci s’est dis­tin­guée récem­ment en faisant retir­er des pas­sages la con­cer­nant dans un arti­cle de L’Obs. De quoi don­ner une idée de sa con­cep­tion de la presse et de l’ingérence gou­verne­men­tale dans les colonnes des journaux.

Aus­si, les jour­nal­istes du Midi Libre se sont défendus, dans un com­mu­niqué, de toute obéis­sance à un quel­conque action­naire ou dirigeant. Pour ces derniers, « le traite­ment et la hiérar­chi­sa­tion des infor­ma­tions appar­ti­en­nent aux seuls jour­nal­istes. Quel que soit l’actionnaire majori­taire. Quelles que soient les pres­sions exer­cées par les dirigeants poli­tiques ou les acteurs économiques ». Une fois de plus, comme le souligne Lengadoc-info, les faits prou­vent le contraire.

En effet, Le Midi Libre et La Dépêche, appar­tenant au même groupe, n’ont-ils pas été les seuls jour­naux à avoir applau­di le dernier remaniement min­istériel (qui fai­sait entr­er Baylet au gou­verne­ment) ? Sans doute une incroy­able coïn­ci­dence… Aus­si, comme l’a relevé Dominique Reynié, can­di­dat LR-UDI aux dernières régionales, La Dépêche a (étrange­ment) accordé une expo­si­tion médi­a­tique démesurée à Car­o­line Del­ga, la can­di­date socialiste.

Un Midi pas si Libre que ça...

Un Midi pas si Libre que ça… Cliquez pour zoomer.

Mais n’allez pas y avoir un quel­conque rap­port entre cette dif­férence de traite­ment et l’al­liance entre le Par­ti Social­iste et le Par­ti Rad­i­cal de gauche présidé par Jean-Michel Baylet ! Com­ment expli­quer égale­ment que les deux jour­naux du groupe aient gardé le silence durant deux longs mois sur la con­damna­tion de Béa­trice Négri­er, vice-prési­dente PS du con­seil région­al d’Oc­c­i­tanie, pour détourne­ment de fonds ? Là encore, un pur oubli.

Enfin, il est inutile de pré­cis­er que le Midi Libre n’a évidem­ment jamais évo­qué les déboires de son ancien prési­dent, M. Baylet, au cœur d’une étrange affaire de trans­ac­tion secrète avec son assis­tance par­lemen­taire qui l’ac­cuse de coups et blessures. Vous avez dit indépendance ?

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés