Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Jean-Michel Baylet remplacé par son ex-épouse à la tête de La Dépêche

24 février 2016

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Jean-Michel Baylet remplacé par son ex-épouse à la tête de La Dépêche

Jean-Michel Baylet remplacé par son ex-épouse à la tête de La Dépêche

Face aux questions soulevées par la nomination au gouvernement de Jean-Michel Baylet, propriétaire de La Dépêche du Midi, c’est son ancienne femme, Marie-France Marchand-Baylet, qui lui a succédé à la tête du groupe La Dépêche.

Quelques jours après la nom­i­na­tion du PDG comme min­istre de l’Amé­nage­ment du ter­ri­toire et de la rural­ité, l’ours du jour­nal a donc été mod­i­fié à la suite d’un con­seil d’administration. Jean-Nico­las Baylet, fils du cou­ple, reste directeur de la pub­li­ca­tion et devient par ailleurs « respon­s­able de la rédac­tion » en lieu et place de son père.

Anci­enne épouse de M. Baylet, Marie-France Marc­hand-Baylet, qui lui suc­cède au poste de PDG, est l’actuelle femme de Lau­rent Fabius, ancien min­istre des Affaires étrangères. Jusqu’alors, elle occu­pait les fonc­tions de direc­trice du pôle mag­a­zines, prési­dent du comité financier du groupe et prési­dente de la fon­da­tion La Dépêche.

En juin dernier, le groupe La Dépêche a racheté les jour­naux du Midi (Midi Libre, L’Indépen­dant et Cen­tre-Presse), s’of­frant ain­si un accès à la Méditer­ranée. Créé en 1870 et pro­priété de la famille Baylet depuis 1925, le titre a tou­jours été sur une ligne de gauche rad­i­cale-social­iste, mar­quée his­torique­ment par l’an­ti­com­mu­nisme – en 1944, il est par ailleurs inter­dit de pub­li­ca­tion pen­dant 3 ans pour col­lab­o­ra­tion avec l’oc­cu­pant nazi.

Récem­ment, il a été le seul titre à applaudir le remaniement du gou­verne­ment… car son PDG, Jean-Michel Baylet, venait d’y être nom­mé. D’où ce change­ment d’or­gan­i­gramme, plus sym­bol­ique qu’autre chose.

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Les réseaux Soros
et la "société ouverte" :
un dossier exclusif

Tout le monde parle des réseaux de George Soros, cet influent Américain d’origine hongroise qui consacre chaque année un milliard de dollars pour étendre la mondialisation libérale libertaire.

En effet, derrière un discours "philanthropique" se cache une entreprise à l'agenda et aux objectifs politiques bien précis. Mais quelle est l’étendue de ce réseau ?

Pour recevoir notre dossier rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66% de votre don).

Derniers portraits ajoutés

Michel Denisot

PORTRAIT — Michel Denisot est né en avril 1945 à Buzançais en Indre, il est jour­nal­iste, pro­duc­teur et ani­ma­teur de télévi­sion, il a égale­ment été prési­dent de deux clubs de foot­ball français.

Laetitia Avia

PORTRAIT — Laeti­tia Avia : « Kara­ba la sor­cière, pourquoi es-tu si méchante ? » Née en 1985 à Livry-Gar­gan de par­ents togo­lais, Laëti­tia Avia a con­nu le par­cours qui fait l’orgueil d’une République s’efforçant pénible­ment de main­tenir un sem­blant d’apparences méri­to­cra­tiques.

Patrick Drahi

PORTRAIT — À la tête d’un empire économique colos­sal, Patrick Drahi a com­mencé à s’intéresser aux médias à par­tir des années 2000, rachetant Libéra­tion, L’Express, L’Expansion, Stu­dio Ciné Live, Lire, Mieux vivre votre argent, Clas­si­ca, etc., avant de lorgn­er vers le groupe Nex­tRa­dioTV.

Ivanne Trippenbach

PORTRAIT — Ivanne Trip­pen­bach est une jour­nal­iste de L’Opinion qui a fait de “l’extrême-droite” son cheval de bataille, a grand coups de dénon­ci­a­tions choc. Pour dia­bolis­er son adver­saire idéologique, la jour­nal­iste n’est pas à un détail près.

Paul Amar

PORTRAIT — Paul Amar est né le 11 jan­vi­er 1950 à Con­stan­tine (Algérie) de Charles (agent de la SNCF) et Julie Ghenas­sia. La famille sera rap­a­triée en 1961 et s’installera dans la région lyon­naise.