Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Jean-Michel Baylet remplacé par son ex-épouse à la tête de La Dépêche

24 février 2016

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Jean-Michel Baylet remplacé par son ex-épouse à la tête de La Dépêche

Jean-Michel Baylet remplacé par son ex-épouse à la tête de La Dépêche

Face aux questions soulevées par la nomination au gouvernement de Jean-Michel Baylet, propriétaire de La Dépêche du Midi, c’est son ancienne femme, Marie-France Marchand-Baylet, qui lui a succédé à la tête du groupe La Dépêche.

Quelques jours après la nom­i­na­tion du PDG comme min­istre de l’Amé­nage­ment du ter­ri­toire et de la rural­ité, l’ours du jour­nal a donc été mod­i­fié à la suite d’un con­seil d’administration. Jean-Nico­las Baylet, fils du cou­ple, reste directeur de la pub­li­ca­tion et devient par ailleurs « respon­s­able de la rédac­tion » en lieu et place de son père.

Anci­enne épouse de M. Baylet, Marie-France Marc­hand-Baylet, qui lui suc­cède au poste de PDG, est l’actuelle femme de Lau­rent Fabius, ancien min­istre des Affaires étrangères. Jusqu’alors, elle occu­pait les fonc­tions de direc­trice du pôle mag­a­zines, prési­dent du comité financier du groupe et prési­dente de la fon­da­tion La Dépêche.

En juin dernier, le groupe La Dépêche a racheté les jour­naux du Midi (Midi Libre, L’Indépen­dant et Cen­tre-Presse), s’of­frant ain­si un accès à la Méditer­ranée. Créé en 1870 et pro­priété de la famille Baylet depuis 1925, le titre a tou­jours été sur une ligne de gauche rad­i­cale-social­iste, mar­quée his­torique­ment par l’an­ti­com­mu­nisme – en 1944, il est par ailleurs inter­dit de pub­li­ca­tion pen­dant 3 ans pour col­lab­o­ra­tion avec l’oc­cu­pant nazi.

Récem­ment, il a été le seul titre à applaudir le remaniement du gou­verne­ment… car son PDG, Jean-Michel Baylet, venait d’y être nom­mé. D’où ce change­ment d’or­gan­i­gramme, plus sym­bol­ique qu’autre chose.

Publicité

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Derniers portraits ajoutés

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coronavirus.

Bernard de la Villardière

PORTRAIT — Bernard de la Vil­lardière, né Bernard Berg­er de la Vil­lardière, est un jour­nal­iste et ani­ma­teur de télévi­sion et de radio français. Né en mars 1958 au Rheu, dans le départe­ment d’Ille-et-Vilaine en Bre­tagne, il a trois frères et est désor­mais père de qua­tre enfants.

Alexis Orsini

PORTRAIT — Alex­is Orsi­ni traque les dés­in­for­ma­teurs tous azimuts pour 20 Min­utes. Il se dis­tingue régulière­ment par son manque de scrupules dans la véri­fi­ca­tion des faits et sa célérité à point­er du doigt l’extrême-droite, comme nom­bre de ses confrères

Ruth Elkrief

PORTRAIT — Par­ti­sane d’une droite libérale lib­er­taire et mod­érée, Ruth Elkrief a tou­jours affiché une détes­ta­tion du Front nation­al. Elle défend vigoureuse­ment les droits de l’homme en France, et ceux du sion­isme en Israël.

Franz-Olivier Giesbert

PORTRAIT — Celui qui a quit­té début 2014 la direc­tion du Point a passé sa vie dans une ambiguïté toute assumée avec philoso­phie, jonglant entre la droite et la gauche, entre la cam­pagne et la ville, entre les chèvres et le Siè­cle, entre l’indépendance et la con­nivence. FOG, c’est la schiz­o­phrénie réfléchie.