Accueil | Actualités | Médias | Un journaliste de La Marseillaise récompensé du prix Albert Londres
Pub­lié le 15 mai 2014 | Éti­quettes : , ,

Un journaliste de La Marseillaise récompensé du prix Albert Londres

Philippe Pujol, journaliste au quotidien local La Marseillaise a été récompensé du prix Albert Londres catégorie "presse écrite".

C'est ce lundi 12 mai 2014 que la prestigieuse institution du journalisme francophone a dévoilé le nom des vainqueurs. Philippe Pujol a ainsi été distingué du prix pour la presse écrite. « Localier », celui-ci est spécialisé dans les faits-divers et fait partie de la rédaction du quotidien régional La Marseillaise depuis 10 ans.

La récompense concerne particulièrement sa série de 10 papiers intitulée « Quartiers Shit » et publiée pendant l'été 2013. Le jury a parlé d'un « électrochoc dans la couverture de l'actualité marseillaise et de ses quartiers nord ».

Concernant la catégorie télévision, le trio formé par Julien Fouchet, Sylvain Lepetit et le journaliste pakistanais Taha Siddiqui a également remporté un prix pour le reportage « La guerre de la polio », situé en Afghanistan et au Pakistan, produit par Babel Press et diffusé sur France 2.

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This