Accueil | Actualités | Médias | Un député PS charge Delahousse pour sa question sur l’islam
Pub­lié le 18 juillet 2013 | Éti­quettes : , , , ,

Un député PS charge Delahousse pour sa question sur l’islam

« En France, il y a environ 5 à 6 millions de musulmans, un tiers de croyants, si un jour un parti islamiste, fondamentaliste se créait en France quelle serait votre réaction ? » Telle a été la question de Laurent Delahousse à François Hollande dimanche 14 juillet en direct sur TF1 et France 2.

Une question qui a déclenché toutes les polémiques et les réactions outragées, et en particulier celle du député PS Pouria Amirshahi. Ce dernier a réagi sur son compte Twitter en publiant cette question évocatrice : « Il travaille pour qui Delahousse ? Le FN ou Al Quaida ? »

Contacté par Europe 1, le député a maintenu ses propos : « La question était pitoyable, pour un 14 juillet. Elle ne fait que nourrir les peurs et les fantasmes (...) C'est une question digne de la propagande des groupuscules d'extrême-droite. Au mieux, elle était dérisoire, au pire elle était un élément de plus dans la peur ambiante relayée par les théoriciens de l'invasion. »

Et ce dernier d'estimer que la question « n'était pas à la hauteur de l'enjeu. Il y a des questions qui devaient être posées et qui ne l'ont pas été. » « On vient de dissoudre des groupes d'extrême-droite et, devant des millions de téléspectateurs, il se permet de poser une question qu'eux se seraient amusés à poser », a-t-il conclu.

C'est donc confirmé. En France, il est interdit de parler d'islam sous peine d'être immédiatement suspecté d’appartenir à « l'extrême-droite »…

Crédit photo : N2lepine via Wikimédia

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

35% récolté
Nous avons récolté 700€ sur 2.000€. Vous appré­ciez notre tra­vail ? Rejoignez les dona­teurs de l’Ojim !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Téléchargez l’application

L'Ojim sur iTunes Store