Accueil | Actualités | Médias | Un député PS charge Delahousse pour sa question sur l’islam
Pub­lié le 18 juillet 2013 | Éti­quettes : , , , ,

Un député PS charge Delahousse pour sa question sur l’islam

« En France, il y a environ 5 à 6 millions de musulmans, un tiers de croyants, si un jour un parti islamiste, fondamentaliste se créait en France quelle serait votre réaction ? » Telle a été la question de Laurent Delahousse à François Hollande dimanche 14 juillet en direct sur TF1 et France 2.

Une question qui a déclenché toutes les polémiques et les réactions outragées, et en particulier celle du député PS Pouria Amirshahi. Ce dernier a réagi sur son compte Twitter en publiant cette question évocatrice : « Il travaille pour qui Delahousse ? Le FN ou Al Quaida ? »

Contacté par Europe 1, le député a maintenu ses propos : « La question était pitoyable, pour un 14 juillet. Elle ne fait que nourrir les peurs et les fantasmes (...) C'est une question digne de la propagande des groupuscules d'extrême-droite. Au mieux, elle était dérisoire, au pire elle était un élément de plus dans la peur ambiante relayée par les théoriciens de l'invasion. »

Et ce dernier d'estimer que la question « n'était pas à la hauteur de l'enjeu. Il y a des questions qui devaient être posées et qui ne l'ont pas été. » « On vient de dissoudre des groupes d'extrême-droite et, devant des millions de téléspectateurs, il se permet de poser une question qu'eux se seraient amusés à poser », a-t-il conclu.

C'est donc confirmé. En France, il est interdit de parler d'islam sous peine d'être immédiatement suspecté d’appartenir à « l'extrême-droite »…

Crédit photo : N2lepine via Wikimédia

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This