Accueil | Actualités | Médias | Commentaire des programmes télé via internet : un sport national
Pub­lié le 5 octobre 2013 | Éti­quettes :

Commentaire des programmes télé via internet : un sport national

C'est une pratique en pleine explosion dans l'hexagone : le commentaire, acerbe ou élogieux, des programmes télévisés via internet et les réseaux sociaux.

Ainsi, selon une étude réalisée par Médiamétrie avec Mesagraph, plus de 8 millions de tweet ont été émis en mai 2013 à propos de la télévision, contre moins de 2 millions en septembre 2012.

Plus globalement, la télévision, ses animateurs et ses programmes nourrissent de plus en plus les conversations sur internet, notamment dans la tranche d'âge des 15 – 34 ans.

Cette pratique est encouragée par la multiplication des smartphones, tablettes et autres ordinateurs portables et écrans divers reliés au net et pouvant être utilisés face à la télévision.

Les producteurs de télévision se félicitent bien évidemment de ce nouveau moyen de promotion de leurs programmes, une nouvelle habitude « sociale » qui pourrait même s'avérer bientôt très lucrative en permettant d'utiliser Twitter pour créer à l'attention des annonceurs de nouveaux formats publicitaires hyper ciblés…

Crédit photo : DR mesagraph

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This