Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Twitter censure l’Ojim et renforce ses équipes de lobbying

26 décembre 2020

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Twitter censure l’Ojim et renforce ses équipes de lobbying

Twitter censure l’Ojim et renforce ses équipes de lobbying

Pre­mière dif­fu­sion le 20/11/2020

Alors que Twitter censure l’Observatoire du journalisme, il renforce dans le même temps ses équipes d’influence auprès des pouvoirs publics.

Damien Viel, l’homme des GAFA

Damien Viel, 47 ans, ESSEC a fait sa car­rière dans la pub­lic­ité avant de rejoin­dre M6, puis Google (Youtube) de 2011 à 2015 pour suc­céder à Olivi­er Gon­za­les à la tête de Twit­ter France en octo­bre 2015 après une vacance de 8 mois au moment où le réseau social bat­tait de l’aile.

Damien défend très fort la lib­erté d’expression (pho­to).

Twitter se fait taper sur les doigts et…

Alors que Damien (voir supra), la main sur le cœur, défend la lib­erté, il était con­vo­qué le 20 octo­bre 2020 avec son com­père de Face­book pour ren­forcer le con­trôle des con­tenus après la décap­i­ta­tion de Samuel Paty par un islamiste. Doit-on voir la sup­pres­sion du compte Twit­ter de l’Ojim comme un signe de bonne volon­té empressée envers les pou­voirs publics ?

Tou­jours est-il (source Let­tre A) que Twit­ter se ren­force avec le recrute­ment d’un nou­veau lob­by­iste venu de Mck­in­sey, Vic­tor Roulière, qui rejoint l’équipe d’Audrey Herblin-Stoop, direc­trice des affaires publiques France. Qui sait, cela pour­rait accélér­er la réponse aux nom­breux mes­sages d’explication envoyés par l’Observatoire du jour­nal­isme (Ojim) alors que son compte est inac­t­if (impos­si­ble de poster) dans un pre­mier temps entre le 5 et le 18 octo­bre, puis la sus­pen­sion du compte le 19 octo­bre. Cer­tains appelleraient cela une forme de censure.

Pour nous aider à com­bat­tre la cen­sure de Twit­ter, cliquez ici.

Derniers portraits ajoutés

Ivanne Trippenbach

PORTRAIT — Ivanne Trip­pen­bach est une jour­nal­iste de L’Opinion qui a fait de “l’extrême-droite” son cheval de bataille, a grand coups de dénon­ci­a­tions choc. Pour dia­bolis­er son adver­saire idéologique, la jour­nal­iste n’est pas à un détail près.

Jean-Pierre Pernaut

PORTRAIT — Il est le jour­nal­iste le plus détesté de la bobocratie médi­a­tique parisi­enne (Les Inrocks, Libéra­tion, etc…) mais son « Jour­nal de 13 heures » est le plus suivi du PAF (près de 7 mil­lions de per­son­nes quotidiennement).

Jean-Michel Décugis

Jean-Michel Décugis est surtout con­nu pour ses bévues jour­nal­is­tiques, ali­men­tant en infox/fake news les médias pour lesquels il travaille.

Claude Perdriel

PORTRAIT — Claude Per­driel, décrit partout comme un amoureux de la presse, est surtout un homme d’af­faires con­va­in­cu de ses idéaux de gauche pour lesquels il a bâti un empire d’in­flu­ence grâce à l’ar­gent des sani­broyeurs qu’il a inventé.

Laurence Haïm

PORTRAITS — Née le 14 novem­bre 1966 à Paris, Lau­rence Haïm est jour­nal­iste poli­tique à l’in­ter­na­tion­al. En 2017, elle devient pour quelques mois porte-parole de La République en Marche.