Accueil | Actualités | Médias | Trois licenciements suspects à « Enjeux-Les Échos »
Pub­lié le 1 décembre 2012 | Éti­quettes : ,

Trois licenciements suspects à « Enjeux-Les Échos »

Suite à une Assemblée Générale tenue ce mardi à la rédaction des Échos, la réunion d’un comité d’entreprise exceptionnel (CEE) a été programmée pour le 3 décembre.

En cause, trois annonces de licenciement envoyées à un maquettiste, un iconographe et un rédacteur, sans motif particulier. Si la direction affirme que « rien n’est décidé », elle évoque tout de même « des motifs réels et sérieux ». De leur côté, les syndicats s’étonnent : « Ce sont des personnes qui sont là depuis longtemps et n'ont jamais posé de problème ».

Une décision d’autant plus surprenante que les raisons ne semblent pas économiques – l’entreprise ayant récemment lancé un plan de départs volontaires – et que les trois salariés en question participaient à la conception de la nouvelle formule de Enjeux-Les Échos, un magazine papier distribué gratuitement chaque semaine avec le journal du vendredi.

Crédit photo : Enjeux-Les Échos

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This