Accueil | Actualités | Médias | Trois journalistes récompensés par le prix Erik Izraelewicz
Pub­lié le 20 juin 2014 | Éti­quettes : ,

Trois journalistes récompensés par le prix Erik Izraelewicz

Le tout nouveau prix Erik Izraelewicz, du nom du défunt directeur du Monde, a fait ce mercredi ses premiers heureux.

Destinée à « encourager l'enquête, l'ouverture au monde, la mise en perspective et le sens du récit des journalistes dans tous les champs de l'économie », cette récompense a été créée par Le Monde, le Centre de Formation des Journalistes (CFJ) et HEC Paris.

Renaud Honoré, journaliste aux Échos, a remporté le Prix Professionnel pour son enquête « La traque des castels pour la Commission européenne » parue le 19 juin 2013. Dans la catégorie Prix spécial du jury, Yves Martinet, journaliste à France 2, a été récompensé pour son enquête « Le redressement de l'industrie automobile américaine » diffusée le 31 janvier 2013, dans l'émission « Complément d'enquête ». Enfin, Emmanuelle Bour, étudiante au CFJ, a reçu le Prix étudiant pour son enquête « Le paiement mobile ne s'impose pas en France ».

Le jury était composé pour cette première édition des journalistes Emmanuel Chain (Élephant), Sabine Delanglade (Les Échos) et Alain Frachon (Le Monde), des responsables du monde de l'entreprise, Xavier Fontanet, (Fondation Xavier Fontanet), Denis Kessler (SCOR) et Nicole Notat (Vigeo) et des dirigeants d'HEC Paris, du CFJ et du Monde, Bernard Ramanantsoa, Julie Joly et Louis Dreyfus.

Télécharger notre infographie du groupe Le Monde

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This