Accueil | Actualités | Médias | TF1 poursuit son développement sur internet
Pub­lié le 24 avril 2013 | Éti­quettes : ,

TF1 poursuit son développement sur internet

La première chaîne d’Europe, qui était à la traîne il y a quelques années, semble bien lancée dans l’information sur internet. Grâce à mytf1news.fr, véritable centre névralgique de sa partie en ligne, TF1 veut accélérer sa présence sur la toile et s’imposer comme un leader.

« Nous ne faisons pas le choix entre une stratégie vidéo et une stratégie de l’écrit, nous nous plaçons au milieu en choisissant les deux », a expliqué Olivier Abecassis, directeur général d’eTF1, aux Échos. Sur la plateforme en ligne, en plus des vidéos de JT déjà présentes, des contenus additionnels seront bientôt disponibles.

Par exemple, les versions longues des entretiens présents sur le petit écran y seront disponibles. Aussi, TF1 souhaite se servir de la multiplication des écrans pour proposer aux téléspectateurs un approfondissement des sujets du JT en direct sur tablette. « Nous partons du principe que presque tout le monde a un second écran à la maison », a estimé Catherine Nayl, la directrice de l’information de la chaîne.

TF1, qui a proposé mytf1news sur mobile il y a un mois, vise 20 millions de vidéos vues par mois, contre 12 millions actuellement, espérant capter 30 % de l’audience vidéo sur internet (15 % actuellement). La publicité représente en effet un marché important dans le monde de la vidéo en ligne.

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This