Accueil | Actualités | Médias | Plan social confirmé pour Nice-Matin
Pub­lié le 9 octobre 2013 | Éti­quettes : , , , ,

Plan social confirmé pour Nice-Matin

Ce lundi 7 octobre, la direction de Nice-Matin a reçu les syndicats. Celle-ci a confirmé la mise en place d’un plan social qui devrait entrainer 180 à 200 suppressions de postes pour une économie estimée à 14 millions d’euros.

Le groupe Nice-Matin est en grande difficulté : plus de 6 millions d’euros de déficit sont prévus pour 2013. Les salariés, qui ont tenu une assemblée générale dans la journée – lors de laquelle le personnel a voté contre le calendrier que propose la direction du groupe pour le plan de restructuration –, se sont également inquiétés du sort de Corse-Matin, titre rentable, qui pourrait être cédé à La Provence de Bernard Tapie. À l’heure actuelle, Nice-Matin détient 50 % de Corse-Matin. « Aujourd'hui, cette cession de Corse-Matin à La Provence n'est pas possible, mais c'est une hypothèse sur laquelle nous travaillons », a déclaré Philippe Hersant dans la matinée.

« Le personnel a voté dans l'urgence pour protéger Corse Presse. Nous ne voulons pas que notre actionnaire brade Corse Presse qui appartient à 50 % à Nice-Matin. Et nous voulons conserver cette part au minimum », a prévenu Fréderic Bataina (CGT). Et celui-ci de poursuivre : « Corse Presse est un des derniers pans de notre groupe qui dégage des profits. La perte de cette édition, cela représente tous les ans 2, 4 millions d'euros ! »

Fréderic Bataina (CGT), a également ajouté : « Jusqu'à présent, la direction nous disait : "nous allons négocier et ensuite nous présenterons le projet de développement au comité d'entreprise". Or, la direction nous dit aujourd'hui : "on va tenir un CE vendredi ou lundi prochain, puis nous verrons si on négocie ou pas." Elle veut passer en force. »

Crédit photo : couverture Nice-Matin / montage Ojim (cc)

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This