Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Tablette contre abonnement : une formule qui marche

8 décembre 2012

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Tablette contre abonnement : une formule qui marche

Tablette contre abonnement : une formule qui marche

Le 26 novembre dernier, le groupe de presse belge Rossel lançait une offre d’un nouveau genre : une tablette numérique offerte pour la souscription à un abonnement de deux ans à son journal Le Soir (ou aux journaux régionaux comme La Meuse ou Capitale).

Selon le pre­mier bilan tiré par le groupe, l’offre a très bien fonc­tion­né. Plus d’un mil­li­er d’abonnements en une semaine ! « Nous avons prof­ité de la prox­im­ité des fêtes de fin d’an­née, mais c’est une opéra­tion qui va dur­er un an », a indiqué Fred Hurk­mans, directeur mar­ket­ing. En gros, Rossel pro­pose d’offrir une tablette Sam­sung pour un abon­nement de deux ans à son jour­nal, édi­tion numérique mais avec pos­si­bil­ité de recevoir le jour­nal papi­er du week-end. L’offre varie de 23 à 41 euros par mois selon la tablette, ce qui fait dire à M. Hurk­mans que « la tablette est qua­si­ment gra­tu­ite ».

Bien-sûr, il s’agit surtout pour le directeur de prévoir l’avenir numérique de la presse. « Pour nous, c’est un posi­tion­nement stratégique sur le long terme. Rossel a beau­coup investi dans le numérique. Nous voulons pro­pos­er une autre expéri­ence de lec­ture, dans un pays où beau­coup de gens sont encore attachés à la lec­ture papi­er », a‑t-il déclaré.

Out­re-manche, The Times pro­pose égale­ment une tablette Android Nexus 7 pour 61 euros à con­di­tion d’un abon­nement de 18 mois au jour­nal au prix de 21 euros par mois. En France, seul le quo­ti­di­en économique Les Échos sem­ble en passe de lancer une telle offre prochaine­ment.

Crédit pho­to : Stratageme.com via Flickr (cc)

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Les réseaux Soros
et la "société ouverte" :
un dossier exclusif

Tout le monde parle des réseaux de George Soros, cet influent Américain d’origine hongroise qui consacre chaque année un milliard de dollars pour étendre la mondialisation libérale libertaire.

En effet, derrière un discours "philanthropique" se cache une entreprise à l'agenda et aux objectifs politiques bien précis. Mais quelle est l’étendue de ce réseau ?

Pour recevoir notre dossier rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66% de votre don).

Derniers portraits ajoutés

Michel Denisot

PORTRAIT — Michel Denisot est né en avril 1945 à Buzançais en Indre, il est jour­nal­iste, pro­duc­teur et ani­ma­teur de télévi­sion, il a égale­ment été prési­dent de deux clubs de foot­ball français.

Laetitia Avia

PORTRAIT — Laeti­tia Avia : « Kara­ba la sor­cière, pourquoi es-tu si méchante ? » Née en 1985 à Livry-Gar­gan de par­ents togo­lais, Laëti­tia Avia a con­nu le par­cours qui fait l’orgueil d’une République s’efforçant pénible­ment de main­tenir un sem­blant d’apparences méri­to­cra­tiques.

Patrick Drahi

PORTRAIT — À la tête d’un empire économique colos­sal, Patrick Drahi a com­mencé à s’intéresser aux médias à par­tir des années 2000, rachetant Libéra­tion, L’Express, L’Expansion, Stu­dio Ciné Live, Lire, Mieux vivre votre argent, Clas­si­ca, etc., avant de lorgn­er vers le groupe Nex­tRa­dioTV.

Ivanne Trippenbach

PORTRAIT — Ivanne Trip­pen­bach est une jour­nal­iste de L’Opinion qui a fait de “l’extrême-droite” son cheval de bataille, a grand coups de dénon­ci­a­tions choc. Pour dia­bolis­er son adver­saire idéologique, la jour­nal­iste n’est pas à un détail près.

Paul Amar

PORTRAIT — Paul Amar est né le 11 jan­vi­er 1950 à Con­stan­tine (Algérie) de Charles (agent de la SNCF) et Julie Ghenas­sia. La famille sera rap­a­triée en 1961 et s’installera dans la région lyon­naise.