Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Sur « Le Nouveau Conservateur » : 5 questions à Jean-Frédéric Poisson

27 juin 2020

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Sur « Le Nouveau Conservateur » : 5 questions à Jean-Frédéric Poisson

Sur « Le Nouveau Conservateur » : 5 questions à Jean-Frédéric Poisson

Crise des médias ou non, les initiatives ne manquent pas dans le cadre du lancement de nouveaux médias. Après (contre ?) Front Populaire de Michel Onfray, qui connaît déjà un succès commercial avec plus de 23.000 abonnés avant parution, apparaît sur la rive conservatrice un magazine à la charnière de la réflexion politique et de la politique tout court, Le Nouveau Conservateur. Nous avons posé cinq questions à son directeur de la publication Jean-Frédéric Poisson qui est aussi le Président du Parti Chrétien Démocrate (PCD).

Pourquoi lancer un nou­veau mag­a­zine poli­tique et pourquoi main­tenant ?

L’efficacité du com­bat poli­tique dépend en grande par­tie de la capac­ité de ceux qui s’engagent de men­er ce com­bat con­stam­ment sous deux formes com­plé­men­taires et indis­so­cia­bles : l’action et la réflex­ion.

Pour l’action, les par­tis poli­tiques per­me­t­tent notam­ment à cha­cun de pou­voir s’engager dans la Cité, en par­tic­i­pant par exem­ple aux dif­férents scruti­ns élec­toraux et d’exercer ensuite un man­dat d’élu au ser­vice de nos con­vic­tions, du bien com­mun et bien sûr des Français de la cir­con­scrip­tion qui les ont élus.

La réflex­ion et la for­ma­tion intel­lectuelles con­stituent une néces­sité con­stante pour nour­rir le débat, accroître la con­nais­sance et trou­ver les clefs de com­préhen­sion des enjeux poli­tiques.

Pour ce faire, la revue Le Nou­veau Con­ser­va­teur est un lab­o­ra­toire d’idées et de débats ayant voca­tion à s’adresser à tous les Français attachés aux principes intan­gi­bles et aux valeurs pro­fondes qui ont fait, font et fer­ont tou­jours la grandeur de notre pays et de notre civil­i­sa­tion.

Quelle paru­tion avez-vous choisie, quels canaux (papi­er, dig­i­tal) et quels moyens de dif­fu­sion ?

Pour le moment, la paru­tion de la revue (trimestrielle) se fera en ver­sion papi­er. Les moyens de dif­fu­sion seront mul­ti­ples. On pour­ra s’abonner à la revue directe­ment ou se la pro­cur­er dans une liste de librairies que nous ren­drons publique le moment venu. Nous avons en pro­jet un redé­ploiement de la revue sur nos dif­férents sup­ports numériques qui ver­ront le jour avant la fin de cette année.

Vous êtes le prési­dent du PCD et Paul-Marie Coûteaux qui est votre respon­s­able de la rédac­tion est mem­bre de votre par­ti. La revue sera-t-elle celle du PCD ou voyez-vous plus large ?

Le Nou­veau Con­ser­va­teur n’est pas la revue du Par­ti Chré­tien-Démoc­rate, rai­son pour laque­lle elle est gérée indépen­dam­ment de notre Mou­ve­ment par une asso­ci­a­tion. De nom­breuses per­son­nal­ités, dont cer­taines du PCD bien enten­du, se retrou­vent dans un com­bat poli­tique de résis­tance et de défense des con­vic­tions con­ser­va­tri­ces, au sens le plus large du terme, et ont souhaité con­tribuer à la revue. Paul-Marie Coûteaux et moi-même, certes mem­bres du PCD, sommes d’abord les ini­ti­a­teurs mais la revue dépasse large­ment le seul cadre de notre famille poli­tique.

Que trou­vera-t-on dans le pre­mier numéro et quand ?

Le pre­mier numéro sera dif­fusé fin août. Il y aura de très belles plumes venues d’horizons dif­férents : par­lemen­taires, jour­nal­istes, intel­lectuels, écrivains, philosophes, soci­o­logues, entre­pre­neurs… Par­mi lesquelles : Éric Zem­mour, Valérie Boy­er, Philippe de Vil­liers, Thier­ry Mar­i­ani, Matthieu Bock-Côté, Mar­i­on Maréchal, Guil­laume Bernard, Anne Coffinier et bien d’autres…

Quel sera le prix de l’abonnement, le prix au numéro et où un lecteur poten­tiel peut-il trou­ver des infor­ma­tions sur Le Nou­veau Con­ser­va­teur ?

L’abonnement annuel est fixé à 48 euros, 45 euros en tarif de lance­ment, pour qua­tre paru­tions de cha­cune 132 pages, ce qui est con­sis­tant. Un site inter­net sera très prochaine­ment lancé et com­portera toutes les infor­ma­tions néces­saires. À ce stade, nous n’avons lancé que la cam­pagne d’abonnements. Il s’agit d’une avant-pre­mière ! À suiv­re…

Les réseaux Soros
et la "société ouverte" :
un dossier exclusif

Tout le monde parle des réseaux de George Soros, cet influent Américain d’origine hongroise qui consacre chaque année un milliard de dollars pour étendre la mondialisation libérale libertaire.

En effet, derrière un discours "philanthropique" se cache une entreprise à l'agenda et aux objectifs politiques bien précis. Mais quelle est l’étendue de ce réseau ?

Pour recevoir notre dossier rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66% de votre don).

Derniers portraits ajoutés

Camille Vigogne Le Coat

PORTRAIT — C’est la petite jour­nal­iste libérale lib­er­taire qui monte. Dis­sim­u­lant der­rière un joli minois une volon­té de nuire à toutes les per­son­nal­ités de la droite non alignée, Camille Vigogne Le Coat se rêve en nou­velle Ari­ane Chemin sa con­sœur du Monde.

Laurent Joffrin

PORTRAIT — Lau­rent Jof­frin, de son vrai nom Lau­rent (André Marie Paul) Mouchard est né en juin 1952 à Vin­cennes. Sa car­rière se car­ac­térise par des allers et retours inces­sant entre Libéra­tion et Le Nou­v­el Obser­va­teur.

Nicolas Beytout

PORTRAIT — Groupe de Bilder­berg, Le Siè­cle, Medef, Com­mis­sion Tri­latérale, ami intime de Nico­las Sarkozy, petit-fils de l’ancienne pro­prié­taire des Échos, Nico­las Beytout est LE porte-voix de la pen­sée unique mon­di­al­iste dans les médias.

Sonia Devillers

PORTRAIT — Née le 31 jan­vi­er 1975, Sonia Dev­illers est la fille de l’architecte Chris­t­ian Dev­illers. Jour­nal­iste sur France Inter, anci­enne du Figaro, elle s’occupe de cul­ture et des médias sur le ser­vice pub­lic et est en même temps la voix de la bobosphère, tou­jours prête à pour­fendre les « fachos » de Valeurs Actuelles et à offrir un refuge com­plaisant à Aude Lancelin, patronne d’un Média en pleine tour­mente.

Laurent Ruquier

PORTRAIT — Lau­rent Ruquier est né le 24 févri­er 1963 au Havre (Seine-Mar­itime). Tour à tour ani­ma­teur, présen­ta­teur, humoriste, pro­duc­teur et directeur de théâtre, Lau­rent Ruquier est omniprésent dans le Paysage audio­vi­suel français (PAF).