Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Springer Verlag bientôt américain via KKR

3 juin 2019

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Springer Verlag bientôt américain via KKR

Springer Verlag bientôt américain via KKR

Le fonds d’investissement diversifié KKR Khloberg, Kravis, Roberts a déjà investi dans les médias dans les Balkans avec pour bras armé David Petraeus, ex chef de la CIA devenu empereur local des médias. Il s’apprête à prendre le contrôle de l’allemand Springer Verlag.

David Petraeus – ex-chef de la CIA, nou­veau mag­nat des médias en Europe de l’Est. L’enquête complète

Axel Springer, du papier et surtout du digital

Springer règne sur la presse proche de la CDU, le tabloïd pop­u­laire Bild et le quo­ti­di­en con­ser­va­teur Welt. En 2006 (source Les Echos), alors que la presse écrite représente la qua­si-total­ité de ses revenus, il tente d’acheter un bou­quet de chaines télévisées privées ProSieben­Sat.1, achat refusé par l’office de la con­cur­rence alle­mand. Il rachète l’année suiv­ante Pin Group un ser­vice privé de dis­tri­b­u­tion postale. Il se dirige alors vers le dig­i­tal, n’hésitant pas à créer une équipe en Cal­i­fornie pour prof­iter du décalage horaire et dif­fuser des infor­ma­tions 24h/24. La for­mule est gag­nante pour Bild qui compte en 2018 plus de cinq cent mille abon­nés à sa for­mule digitale.

Le groupe investit ensuite mas­sive­ment sur les places de marchés. Après avoir ven­du ses quo­ti­di­ens régionaux alle­mands en 2013, il prend le con­trôle de Busi­ness Insid­er qui ambi­tionne d’être le Wall Street jour­nal du dig­i­tal pour 450M de dol­lars puis se lance sur le marché des petites annonces en ligne, immo­bili­er et emploi. Un secteur qui représente plus de 80% de son résul­tat d’exploitation en 2018.

KKR alléché financièrement et politiquement

Axel Springer c’est un peu plus de 3 mil­liards d’euros de revenus et plus de 750M€ de béné­fices, de quoi intéress­er un groupe améri­cain diver­si­fié. Le groupe est détenu à 44% par Friede Springer, la veuve du fon­da­teur qui souhait­erait dans un pre­mier temps con­serv­er ses actions. Les petits enfants qui pos­sè­dent 10% seront cer­taine­ment intéressés ain­si que des action­naires minori­taires qui ont vu l’action baiss­er de 40% ces derniers mois. L’action a d’ailleurs pris 20% après l’annonce de l’intérêt de KKR. KKR n’a cer­taine­ment pas voca­tion à rester minori­taire, le groupe pour­rait être retiré de la bourse de Franc­fort. Springer con­serve encore de jolis act­ifs médias dans les pays d’Europe cen­trale où George Soros est act­if. De quoi accentuer l’influence améri­caine dans une région qui joue le rôle de piv­ot en Europe.

Publicité

Derniers portraits ajoutés

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coronavirus.

Bernard de la Villardière

PORTRAIT — Bernard de la Vil­lardière, né Bernard Berg­er de la Vil­lardière, est un jour­nal­iste et ani­ma­teur de télévi­sion et de radio français. Né en mars 1958 au Rheu, dans le départe­ment d’Ille-et-Vilaine en Bre­tagne, il a trois frères et est désor­mais père de qua­tre enfants.

Alexis Orsini

PORTRAIT — Alex­is Orsi­ni traque les dés­in­for­ma­teurs tous azimuts pour 20 Min­utes. Il se dis­tingue régulière­ment par son manque de scrupules dans la véri­fi­ca­tion des faits et sa célérité à point­er du doigt l’extrême-droite, comme nom­bre de ses confrères

Ruth Elkrief

PORTRAIT — Par­ti­sane d’une droite libérale lib­er­taire et mod­érée, Ruth Elkrief a tou­jours affiché une détes­ta­tion du Front nation­al. Elle défend vigoureuse­ment les droits de l’homme en France, et ceux du sion­isme en Israël.

Franz-Olivier Giesbert

PORTRAIT — Celui qui a quit­té début 2014 la direc­tion du Point a passé sa vie dans une ambiguïté toute assumée avec philoso­phie, jonglant entre la droite et la gauche, entre la cam­pagne et la ville, entre les chèvres et le Siè­cle, entre l’indépendance et la con­nivence. FOG, c’est la schiz­o­phrénie réfléchie.