Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Accueil | Veille médias | Séguéla condamné en diffamation face à Pouzilhac
Séguéla condamné en diffamation face à Pouzilhac

8 février 2013

Temps de lecture : < 1 minute

Accueil | Veille médias | Séguéla condamné en diffamation face à Pouzilhac

Séguéla condamné en diffamation face à Pouzilhac

Séguéla condamné en diffamation face à Pouzilhac

Selon Le Point, Jacques Séguela a été condamné devant le TGI de Paris le 14 janvier dernier à 7 000 euros de dommages et intérêts et 3 000 euros pour frais de justice dans le conflit qui l’opposait à Alain de Pouzilhac.

Le pub­lic­i­taire n’avait pas été ten­dre, en 2010, avec son ancien prési­dent à l’Euro RSCG. Invité de LCP-AN, il avait alors défendu Chris­tine Ock­rent et mis en cause M. de Pouzil­hac dans l’affaire d’espionnage à l’AEF : « Je con­nais Alain de Pouzil­hac, qui a été mon prési­dent, qui a fail­li nous met­tre en fail­lite à Euro RSCG, qui, si Vin­cent Bol­loré n’é­tait pas arrivé, aurait ven­du. (…) Pen­dant un an, il m’a bour­ré le mou avec les mêmes procédés, les mêmes équipes, et j’ai vu le com­bat qu’il a fait à Vin­cent Bol­loré. C’est un mir­a­cle que Vin­cent Bol­loré n’en ait pas eu marre ! »

« Quand il voit qu’il est acculé, il est prêt à tout. C’est ça la véri­ta­ble his­toire et il n’y a pas de rai­son que ce soit la plus grande jour­nal­iste (qui) soit traitée comme elle est traitée. C’est inad­mis­si­ble », avait-il ajouté.

Des pro­pos « vir­u­lents et dén­i­grants » pour le TGI de Paris, qui a con­sid­éré qu’ils révélaient une « ani­mosité per­son­nelle » et n’avaient pour « seul but que de nuire (…) à la con­sid­éra­tion pro­fes­sion­nelle ». Jacques Séguéla et Alain de Pouzil­hac, aupar­a­vant bons amis, ont vu leur rela­tion se dégrad­er en juin 2005 quand Vin­cent Bol­loré avait reçu le sou­tien de Séguéla après avoir ren­ver­sé Pouzil­hac à l’Euro RSCG.

Crédit pho­to : DR VidéoPeps via Youtube

Publicité

Le Néo-féminisme à l'assaut d'Internet

Cet article gratuit vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € pour un article, 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Derniers portraits ajoutés

Pierre Ménès

PORTRAIT — Pierre Ménès, né en juin 1963 à Paris, est un jour­nal­iste sportif français. Car­ac­téris­tiques : une grande gueule et une forte corpulence.

Patrick Cohen

PORTRAIT — Patrick Cohen est né en août 1962 à Mon­treuil. Il est l’un des chefs d’orchestre de l’information. Se cam­ou­flant der­rière une neu­tral­ité de façade, Patrick Cohen s’est longtemps fait le chantre de la lib­erté d’expression tant qu’elle demeu­rait dans les lim­ites du poli­tique­ment correct.

Taha Bouhafs

PORTRAIT — À la croisée des mou­ve­ments soci­aux et com­mu­nau­taires, le jeune Bouhafs mène habile­ment sa bar­que en rêvant de ses lende­mains qui chantent à lui, un soulève­ment des ban­lieues sous la ban­nière du crois­sant islamique. Et il ne recule ni devant les fake news éhon­tées, ni devant une vio­lence ver­bale peu com­mune sur les réseaux sociaux.

Hervé Gattegno

PORTRAIT — Né le 28 juil­let 1964, Hervé Gat­teg­no a été rédac­teur en chef de l’édition française de Van­i­ty Fair jusqu’en 2016, puis est devenu directeur de la rédac­tion du JDD. Il est mar­ié et a trois enfants avec Anne-Cécile Sar­fati, rédac­trice en chef du mag­a­zine féminin Elle.

Sonia Devillers

PORTRAIT — Sonia Dev­illers s’occupe de cul­ture et des médias sur le ser­vice pub­lic et est en même temps la voix de la bobosphère, tou­jours prête à pour­fendre les « fachos ».