Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Séguéla condamné en diffamation face à Pouzilhac
Publié le 

8 février 2013

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Séguéla condamné en diffamation face à Pouzilhac

Séguéla condamné en diffamation face à Pouzilhac

Selon Le Point, Jacques Séguela a été condamné devant le TGI de Paris le 14 janvier dernier à 7 000 euros de dommages et intérêts et 3 000 euros pour frais de justice dans le conflit qui l’opposait à Alain de Pouzilhac.

Le pub­lic­i­taire n’avait pas été ten­dre, en 2010, avec son ancien prési­dent à l’Euro RSCG. Invité de LCP-AN, il avait alors défendu Chris­tine Ock­rent et mis en cause M. de Pouzil­hac dans l’affaire d’espionnage à l’AEF : « Je con­nais Alain de Pouzil­hac, qui a été mon prési­dent, qui a fail­li nous met­tre en fail­lite à Euro RSCG, qui, si Vin­cent Bol­loré n’é­tait pas arrivé, aurait ven­du. (…) Pen­dant un an, il m’a bour­ré le mou avec les mêmes procédés, les mêmes équipes, et j’ai vu le com­bat qu’il a fait à Vin­cent Bol­loré. C’est un mir­a­cle que Vin­cent Bol­loré n’en ait pas eu marre ! »

« Quand il voit qu’il est acculé, il est prêt à tout. C’est ça la véri­ta­ble his­toire et il n’y a pas de rai­son que ce soit la plus grande jour­nal­iste (qui) soit traitée comme elle est traitée. C’est inad­mis­si­ble », avait-il ajouté.

Des pro­pos « vir­u­lents et dén­i­grants » pour le TGI de Paris, qui a con­sid­éré qu’ils révélaient une « ani­mosité per­son­nelle » et n’avaient pour « seul but que de nuire (…) à la con­sid­éra­tion pro­fes­sion­nelle ». Jacques Séguéla et Alain de Pouzil­hac, aupar­a­vant bons amis, ont vu leur rela­tion se dégrad­er en juin 2005 quand Vin­cent Bol­loré avait reçu le sou­tien de Séguéla après avoir ren­ver­sé Pouzil­hac à l’Euro RSCG.

Crédit pho­to : DR VidéoPeps via Youtube

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Étienne Gernelle

PORTRAIT — « C’est le sys­tème de Franz. Il jette des gens dans un aquar­i­um puis il regarde com­ment ça se passe. » Entré au Point en 2001, Éti­enne Ger­nelle est une pure expéri­men­ta­tion de Franz-Olivi­er Gies­bert.

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coro­n­avirus.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision